Vous êtes ici

Portes ouvertes chez... Mathieu Darche

Portes ouvertes chez... Mathieu Darche
© TVA publications | Stylisme: Isabelle Latour, Photos: Yves Lefebvre
|

Après avoir passé des années à bourlinguer d’une ville à l’autre sans jamais vraiment poser leurs bagages, Stéphanie et Mathieu Darche ont misé sur cette maison. Une première qui fait le bonheur de toute la famille.

DÉCOUVREZ D'AUTRES MAISONS DE RÊVE

Les nombreuses fenêtres de ce salon de forme polygonale ont été habillées de rideaux soyeux ornés de feuilles d’acanthe. Les bandes noires permettent de rééquilibrer les proportions de la pièce en créant l’illusion que le plafond est plus bas qu’il ne l’est en réalité.

S’arrêter

Quand on doit vivre dans neuf villes différentes en neuf ans, on ne prend pas le temps de s’installer. Pour la famille Darche, il y avait bien eu ce pied-à-terre à Blainville, où Stéphanie, Mathieu, Samuel et Benjamin passaient leurs étés, mais rien de définitif. «Pendant la saison de hockey, nous habitions toujours dans une maison louée différente... dans une ville différente», confie Stéphanie. Puis, quand Mathieu a été appelé par le Club de hockey Canadien, il y a eu ce goût pour un peu plus, ce besoin de s’arrêter et de faire d’une maison un foyer. Mathieu et Stéphanie ont choisi ce cottage, qu’ils habitent depuis deux ans — ce qui semble une éternité pour cette famille toujours en déplacement —, afin de s’établir. D’emblée, ils ont décidé de transformer le rez-de-chaussée sans se préoccuper de la durée de leur séjour. Cette rénovation leur permettrait de mieux occuper l’espace. «La maison est grande, mais nous nous retrouvions toujours dans un étroit corridor à l’arrière», explique Stéphanie.

C’est la créatrice d’ambiance Manon Benoit qui les a aidés à réaliser leur projet. «Mathieu et Stéphanie sont des gens simples qui apprécient les belles choses, mais qui ne veulent pas d’une maison-musée», explique-t-elle. Pour permettre aux petits comme aux grands de circuler en toute liberté, elle a réaménagé la cuisine, fait abattre le mur qui la séparait de la salle à manger et, une chose en entraînant une autre, rafraîchi le décor des pièces communes.

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.