Vous êtes ici

Le choix contemporain

Le choix contemporain
La table-sculpture est fabriquée en bambou laminé et moulé dans une base de plexi. Le plateau de verre a été ajouté par la suite, pour compenser le centre concave du meuble et en faire une table pratique. © TVA publications | Yves Lefebvre
|

Construite à la fin de l’époque victorienne et du mouvement Arts & Crafts, cette majestueuse résidence des quartiers chics ne conserve plus aucune trace de son aménagement archaïque.

DÉCOUVRIR D'AUTRES MAISONS DE RÊVE

Une maison en évolution

Les propriétaires n’ont pas acquis cette résidence pour son cachet patrimonial, puisque la maison avait déjà été rénovée... quoique sans grande conviction.  «Dans les faits, ils ont plutôt acheté la vue sur Montréal», précise le designer Gervais Fortin, qui a dirigé les travaux récents. Située dans les hauteurs des beaux quartiers, la demeure offre en effet un point de vue extraordinaire sur la ville, que le couple peut désormais mieux admirer grâce à l’ajout de nouvelles fenêtres et de nouveaux balcons.

Outre ces atouts et le remplacement de la toiture, l’extérieur de la maison a subi peu de retouches. «Mon mandat était plutôt de vider complètement la maison jusqu’à la brique et de recommencer l’aménagement intérieur à zéro», explique le designer.

Les parquets en ipé (Planchers Raynald Desgagné) ont eu la faveur des propriétaires, puisque ce bois d’une grande dureté résiste parfaitement aux griffes des animaux de compagnie. Les meubles en cuir de la plus grande qualité (Meubles Re-No) ont été choisis pour la même raison. Tableau de George Spiridakis (jaune) et de Tremblay-Keilani (rouge à rétroprojection).

Faire tabula rasa

La résidence compte quatre niveaux, et l’ancienne disposition présentait sur chacun une enfilade de petites pièces étriquées. On a vite supprimé les cloisons pour privilégier le concept d’aire ouverte sur tous les paliers. La maison bénéficie donc de plus de clarté, mais aussi de zones de circulation bien dégagées. C’est que, voyez-vous, le couple est propriétaire d’un chien qui en impose et d’une dizaine de chats. Pas question de se marcher sur les pieds... ni sur les pattes!

Sample Image 322x363

Au rez-de-chaussée, le seul luminaire décoratif est ce soleil en verre de Murano, de l’Italien Simone Cenedese (Meubles Re-No). L’éclairage est complété par une série d’encastrés d’une discrétion absolue.

Sample Image 322x363

Parti pris pour les couleurs primaires: les chaises de comptoir Varier Eight (Bluecony) sont en parfaite harmonie avec les tableaux et le spectaculaire lustre soleil disposés dans l’aire ouverte.

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.