Vous êtes ici

L’amour des vins fins

L’amour des vins fins
Enzo Reda garnit sa cave personnelle grâce à des vins acquis dans des campagnes de financement et dans des encans à caractère caritatif. © TVA Publications | Frédéric Auclair
|

Enzo Reda est un homme de cœur pour qui le vin permet de réunir les gens et de contribuer à la cohésion de la communauté.

LISEZ TOUTES LES CHRONIQUES DE JESSICA HARNOIS

Un homme généreux et passionné

M. Reda codirige l’entreprise alimentaire Viau, dont la marque de commerce la plus connue est Fantino & Mondello, qui produit des charcuteries fines italiennes depuis 35 ans.

Non content de mener une vie professionnelle bien remplie, Enzo Reda est également engagé dans la Fondation canadienne italienne et dans le programme Trioomph, qui vise à réduire le décrochage scolaire.

Son goût pour le vin l’amène de plus à siéger aux conseils d’administration de Montréal Passion-Vin et de la SAQ Signature. Enzo Reda est un homme occupé!

Il garnit sa cave personnelle grâce à des vins acquis dans des campagnes de financement et dans des encans à caractère caritatif. Il a cultivé sa passion d’œnophile au Club de vins François Chartier, qui lui a enseigné comment composer une cave polyvalente permettant de réaliser de bons accords vins et mets.

Bourgogne, Barolo et Toscane

Notre passionné collectionne les bordeaux, plus costauds, son premier coup de cœur. Mais, avec le temps, son goût a évolué. Il préfère maintenant des vins tout en finesse, comme les vieux  bourgognes ou les crus raffinés du Piémont italien, dont le fameux barolo, conçu à partir du cépage nebbiolo.

Son cœur chavire pour la Toscane et plus particulièrement pour les délicieux brunello et les supertoscans tels que le sassicaia et le tignanello. Parmi ceux-ci, Enzo adore par-dessus tout la cuvée Masseto, de la Tenuta dell’Ornellaia.

Entièrement composé de merlot, ce vin est le Pétrus de la région. Enzo a eu la chance de rencontrer le propriétaire de la maison, le marchese («marquis») Antinori, ainsi que l’œnologue-conseil Michel Rolland et le vinificateur Axel Heinz. Les millésimes 1993, 1997 et 2001 sont ses préférés.

Une cave à partager

En 2005, Enzo Reda a entrepris la construction de sa cave à vin, qu’il vient tout juste de terminer. Inspirée de celle de l’hôtel Quintessence, sa cave met en valeur le bois, le fer forgé et le cuir. Pour la réalisation des travaux, Enzo a fait appel à l’expertise de Tony Massarelli (Masserelli Design).

On y a aménagé une petite pièce de dégustation pouvant réunir quatre personnes, et on y a prévu de l’espace pour les caisses et les grands formats.

Dans sa cave, Enzo conserve précieusement ses bouteilles de Screaming Eagle 2001 et du Domaine de la Romanée-Conti. Mais, souligne-t-il, «une cave, ce n’est pas juste pour soi, il faut aussi  penser à ses proches»!

Il peut devenir difficile, en effet, de partager une cave élaborée uniquement en fonction de ses goûts personnels. Même s’il n’est pas un grand fan des zinfandels californiens, Enzo s’assure d’en posséder toujours quelques flacons pour satisfaire les goûts de ses amis. Quant à son épouse, elle affectionne le Château d’Yqem, ce qui est, avouons-le, tout à fait à propos! Enfin, M. Reda collectionne des grands crus pour son fils né en 1993. Un geste généreux de la part d’un amateur de vins attentionné et passionné!

Les conseils d’Enzo

Pour Enzo Reda, une cave ou un cellier doivent être à l’abri des vibrations et de la lumière, ce qui est essentiel à la conservation des vins, et il a tout à fait raison!

Afin d’assurer leur préservation dans la durée, il est important de maintenir une température et un taux d’humidité stables, surtout dans un pays comme le Canada, où le climat varie beaucoup. Pour ne pas perdre le fil des dates de consommation recommandées, Enzo utilise un logiciel de gestion de cave, qui lui permet de tenir son inventaire à jour.

Pour conclure, je vous livre deux de ses précieux conseils:

Ne construisez pas une cave trop grande, car vous serez forcément tenté de la remplir!

Prévoyez dans votre cave des sections réservées à votre femme, à vos enfants et même à vos amis. Cela peut aider à éviter des catastrophes. vous ne voudriez surtout pas que quelqu’un débouche par mégarde un château cheval blanc pour accompagner un hamburger, comme dans le film sideways!

DÉCOUVREZ LE BLOGUE DE JESSICA HARNOIS SUR CASA

|