Vous êtes ici

La belle canadienne

Chalet : la belle canadienne
Le proprio a parcouru l’île d’Orléans et la Côte-de-Beaupré dans un «safari-photo» à la recherche de l’authentique maison canadienne-française.​ © TVA Publications | Yves Lefebvre
|

Animés par une nostalgie assumée, soucieux des détails et du travail bien fait, les propriétaires, de concert avec l’architecte Claude Fugère, ont érigé une maison de style Nouvelle-France à quelques pas du site où Jacques Cartier a passé son premier hiver.​​

DÉCOUVREZ TOUS LES CHALETS

Si aucun compromis n’a été fait avec les matériaux traditionnels (revêtement de pierre calcaire, toit en bardeaux de cèdre et fenêtres à crémone en pin), les volumes aérés et les plafonds hauts se révèlent d’une évidente modernité.

 

Aménagement Claude Fugère, Fugère architecte, en collaboration avec le proprio. Table Antiquités La Nouvelle-France. Chaises Meubles des Artisans Marcel Beaudoin. Vaisselier Les Antiquités Benoît Rochefort

 

De même, afin de permettre une plus grande interaction avec le Saint-Laurent et de laisser entrer un maximum de lumière, l’architecte Claude Fugère a opté pour des fenêtres plus larges que celles des habitations d’époque. Côté fleuve, le mur du sous-sol est complètement dégagé, et les ouvertures ont été rapprochées autant que la maçonnerie le permettait.​

Au-dessus de la table de réfectoire datant de la fin du XIXe siècle et de reproductions de chaises Bellechasse en merisier, le proprio a installé deux luminaires imposants en fer forgé et appliques de cuivre. Ces suspensions des années 30, ainsi qu’une quarantaine de lanternes d’extérieur récupérées d’un établissement hôtelier, créent un lien entre toutes les pièces de la maison.

 

Le frigo recouvert de panneaux imite la glacière d’autrefois. Joli clin d’œil (tendance en plus!).​

|