Vous êtes ici

Haut perché

Haut perché
© TVA publications | François Laliberté
|

Objets inattendus et matériaux bruts, empruntés au monde industriel ou chargés d’histoire car issus du bâtiment d’origine, créent un loft haut en couleur, né d’un heureux mariage entre la nouvelle construction et l’ancienne.

DÉCOUVRIR D'AUTRES MAISONS DE RÊVE

La couleur du mur du fond crée un lien entre l’intérieur et l’extérieur. Mobilier (La Galerie du Meuble), éclairage (Transit Luminaires), fleurs (Fleuriste Valentino).

Le contraste des époques

C’est en 2003 qu’un couple choisit d’acquérir ce bâtiment, un hôtel très ancien transformé aujourd’hui en copropriété. Les nouveaux propriétaires décident alors d’occuper le haut de l’immeuble et de créer un agrandissement, puis une vaste terrasse sur le toit plat; ainsi, les occupants profitent au maximum de la vue sur le fleuve.

Achevé en 2007, ce nouveau loft contemporain largement vitré épouse sans fausse note l’ancien grenier, qui abrite la chambre et la salle de bains. Afin de donner un maximum de luminosité à ces deux pièces, on a percé d’une porte-lucarne la toiture d’origine en tôle et on a ajouté un clocher vitré de facture classique pour créer un puits de lumière. À l’intérieur du loft, le look brut industriel tranche avec les éléments d’hier.

Le vélo sculptural, au mur (Marc-Antoine Nadeau), ajoute au côté industriel du décor. Il démontre que, lorsqu’ils sont adéquatement mis en valeur, les objets du quotidien peuvent trouver leur place dans l’univers artistique.

|