Vous êtes ici

Famille esprit nature

Une maison rêve au centre la nature
Les méthodes de travail et les textures utilisées sont traditionnelles, mais le traitement est contemporain. © TVA Publications | Yves Lefebvre
|

Une maison de vacances authentique et ​raffinée, en résonance parfaite avec l’environnement.

DÉCOUVREZ TOUTES LES MAISONS DE RÊVE

Déposée à flanc de montagne, comme émergeant de celle-ci, orientée sud-ouest, face à l’un des plus beaux lacs des Laurentides, cette résidence secondaire en bois et en pierre de quelque 11 000 pi2, sur trois niveaux, a été dessinée par l’architecte Martin Dufour selon le principe d’une conception intégrée. Ont ainsi participé au projet, dès le début, le designer Mario Januario, les ingénieurs et divers artisans.

«Cette approche définit notre pratique, explique Martin Dufour. L’architecte n’est pas qu’un livreur de coquille. À la sensibilité au site dans lequel un projet vient s’inscrire, il doit ajouter l’écoute des besoins du client, la participation du designer et la collaboration des ingénieurs et des artisans, qui ont aussi leur mot à dire.

Cela crée une synergie stimulante qui permet à toute l’équipe de se dépasser.» Ainsi a été conçue cette maison de famille à caractère bigénérationnel, où l’on se sent en harmonie avec les arbres et avec l’eau.

La nature est à portée de regard

Du salon, ouvert sur le lac, par d’immenses fenêtres, on voit la lumière changer au fil des heures. ​ 

Ce salon de famille confère à la nature la première place et mélange les genres sous des poutres triangulaires exacerbées. 

C’est le pin, allié à la pierre, omniprésente, qui donne à cette maison sa blondeur ensoleillée et son authenticité. Les méthodes de travail et les textures utilisées — poutres en sapin Douglas (BC fir), plafonds et parquets en petites lattes de bois — sont traditionnelles, mais le traitement est contemporain et la domotique, au programme.

Conférer à la nature la première place

 

Près des fenêtres, marquant la linéarité remarquable des lieux, trois lanternes suspendues, d’esprit ancien (Ambienti), rythment l’espace, le long duquel court une banquette en bois aux coussins de tissu (C&M Textiles). Les baies vitrées sont toutes munies de stores motorisés savamment camouflés, qui permettent de moduler la lumière. Composition asymétrique, point d’orgue du séjour, la cheminée de pierre.

Sur le manteau, un tableau-paysage de Pica Birt (Dimension Plus). D’un côté de l’âtre, un carré dans lequel est intégré un système audiovidéo, de l’autre, une marche sur laquelle un téléviseur est simplement posé, comme un bel objet techno. Sur une carpette blanche (Tapis National), des canapés profonds et une table basse en bois et métal (Mà Mobilier Actuel).

Près du fauteuil en cuir (Ambienti), un tronc d’arbre et un petit coffre en bois (Stacaro) apportent une note de fantaisie à l’ensemble.​
 
À la mezzanine, fauteuil bergère (Ambienti) et lampe Tolomeo Mega (Au Courant), étagères murales auxquelles est reliée une table de travail (Création de la Sablonnière), chaise de bureau Acuity (Inter-Tech) et petite lampe de travail (Stacaro). Toile de Ljubomir Ivankovic (Fine Arts + Design).

C’est là une pièce qu’affectionne la maîtresse des lieux. Les enfants s’assoient sur les poufs à roulettes, à la table à plateau de verre, pour, au gré de leur humeur, faire un casse-tête ou dessiner.

La mezzanine module l’espace et relie l’aile des parents à celle des enfants.

D’un côté, il y a l’élégance des grandes hauteurs sous plafond, et de l’autre, une mezzanine qui module l’espace et crée des coins très cosy, qui «sont indis­cutablement autant de conditions indispensables pour bien vivre», comme l’explique le designer Mario Januario.

Cha­leu­­reux dès l’abord, le petit salon de l’entrée est pourvu de fauteuils blancs (Ambienti) autour d’une double table ronde (Roche Bobois) posée sur une peau de vache (Tapis National). Dans un meuble de rangement en pierre et en merisier ont été intégrés un bar et un téléviseur (Création de la Sablonnière).

Sur le comptoir sont posés deux amphores (Fraser). C’est en quel­que sorte le point de rencontre bigénérationnel, le cœur de la maison. À gauche se trouve l’escalier, avec son mur de pierre (Carrière Ducharme), et, dessinée par l’architecte Martin Dufour, une balustrade en fer sobre et linéaire (Créations forgées), qui permet de conser­ver la légèreté de cet espace de transition, qui est accueillant et chaleureux.

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.