Vous êtes ici

Cocooning urbain

Cocooning urbain dans un condo style L.A. ou New York
Le style hôtel-boutique, version classique-chic, on adore! © TVA Publications | Yves Lefebvre
|

Le luxe des matériaux et la sobriété des couleurs s’équilibrent. L’élégance n’a rien à envier aux plus beaux appartements de New York ou de L.A. Le bon goût a une nouvelle adresse: Montréal.

VISITEZ TOUS LES CONDOS ET LOFTS

La salle à manger, agrandie et désormais ouverte sur le séjour, offre le centre-ville à la contemplation et montre un bel assemblage de matières à succès: lustre à pampilles emprisonné sous un abat-jour vaporeux, chaises recouvertes de velours violacé et table originale formée d’un plateau en verre fumé posé sur une base rectangulaire revêtue de papier peint à texture de billes de verre. Autour, c’est la vue qui l’emporte.

 

Les colonnes en béton, inévitables dans bien des condos, ont été recouvertes d’un placage en bois et mises à profit pour encadrer le bar. Ce dernier se fait chic et étincelant par un revêtement de papier peint au fini nacré, habilement mis en lumière par de petits projecteurs DEL bien dissimulés.

Glam in the city

Entre l’apéro et le café d’après-repas, deux séjours: le premier en gris, ouvert sur la salle à manger, le second, plus décontracté, tourné vers le foyer et l’écran télé.

La salle à manger et le séjour sont réunis dans un espace commun marqué par le contraste du bois teint foncé et des teintes plus claires. On a privilégié la même palette de couleurs pour l’autre séjour. En outre, les rangements — bar et unité murale —, les tables basses ainsi que la disposition des fauteuils et canapés autour d’une table basse renforcent le lien entre les deux pièces. ​

On aime

  • Les placages en bois sur le mur
  • Le repose-pieds rigide en guise de table basse
  • Le bois laqué ultra-brillant
  • Le canapé à dossier très haut, façon disco en ville

 

La bonne vieille «unité murale», déconstruite et revisitée dans une perspective moderne: bois laqué ultra-brillant, étagères volumineuses prolongées à l’extérieur du meuble pour en casser les lignes, poignées invisibles et prédominance des espaces ouverts.

La seule restriction imposée par ce type de meuble est qu’il n’y a pas de place pour l’accumulation. Livres et objets y sont disposés avec le doigté d’un styliste.

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.