Vous êtes ici

Chalet de ville

Chalet de ville
© TVA Publications | Yves Lefebvre
|

Ces heureux propriétaires gagnent sur les deux tableaux: à deux pas du centre-ville, leur résidence baigne néanmoins en pleine nature, au bord de la rivière Saint-Maurice.

DÉCOUVREZ TOUTES LES MAISONS DE RÊVE

Sous le plafond cathédrale, le foyer en ardoise est encadré de magnifiques modules en placage de teck, conçus par le designer Michel Lemay. Ils servent de rangement et la télé y est encastrée.

 

Sample Image 322x363 Le séjour se veut une sorte de cocon. «C’est la pièce familiale, même si un mur y a été érigé dans le but d’y accrocher des toiles faites sur mesure. Le mobilier fait face à la télé et au foyer. Nous nous y réfugions souvent, l’hiver. Du printemps à l’automne, nous le prolongeons en ouvrant la véranda.»
Sample Image 322x363

Originaires de la région, les propriétaires ont érigé leur maison sur ce qui a été le terrain de jeu de madame, à deux pas de la maison de ses parents.

Un terrain qu’ils ont acquis lorsqu’ils étaient encore tous les deux étudiants et qui est resté longtemps en jachère, le couple ayant d’abord demeuré à Québec, puis à Montréal, avant de partir, sac au dos, faire le tour du monde.

«C’est lorsque nous avons choisi de nous établir définitivement en Mauricie que le projet de concevoir et de construire notre maison a pris forme.»

Les propriétaires ont d’abord fait monter l’enveloppe de leur maison avant de s’attaquer eux-mêmes au reste de la construction. «Toute une aventure quand tu es le moindrement perfectionniste!» déclare madame.

 

Sample Image 322x363 Pour la propriétaire, l’abat-jour de la lampe, peint à la main par une artiste québécoise, est aussi une œuvre d’art au même titre que ses nombreuses toiles. La base repose sur une table dont le piètement évoque les branches de la nature toute proche.
Sample Image 322x363

Pour compenser le peu d’espace de rangement dans la cuisine, le designer Michel Lemay a conçu un meuble supplémentaire, parfaitement intégré à la salle à manger. Afin de pouvoir l’insérer, les propriétaires ont toutefois dû modifier la hauteur des fenêtres.

|