Vous êtes ici

Chalet de luxe au pied de la montagne

À flanc de montagne
© TVA Publications | Yves Lefebvre
|

Leur résidence secondaire, ils la voulaient entourée d’une nature généreuse, à proximité des pentes et des installations sportives. Nul autre emplacement n’aurait fait l’affaire pour cette famille mordue de ski et de plein air.

DÉCOUVRIR D'AUTRES MAISONS DE RÊVE

Niché en hauteur

Ce sont leur amour pour la nature et la passion de leur fille pour le ski de compétition qui auront amené Diane Paradis et son conjoint à opter pour un terrain en montagne. En Estrie, bien peu d’endroits offrent les avantages du ski-in ski-out, mais Bromont — une destination à une distance plus que raisonnable de la métropole — réunissait toutes les conditions. Du pur bonheur pour le skieur, qui n’aura aucun mal à s’imaginer chaussant ses skis tôt le matin pour dévaler la pente et prendre la remontée mécanique, puis revenir luncher dans le confort de son foyer avant de repartir, si le cœur lui en dit.

Changement de cap

Des premières ébauches jusqu’à ce que le projet prenne sa forme finale, deux années se sont écoulées. Chapeau à sa propriétaire, Diane Paradis, pour ce chalet de rêve, car c’est elle qui  a tout orchestré d’une main de maître. Des chantiers comme celui-là, elle en a vu d’autres. Mme Paradis est designer, un métier qu’elle pratique depuis une quinzaine d’années. Il s’agit en fait d’une deuxième carrière pour cette femme qui a longtemps géré des bureaux d’avocats.

Sample Image 322x363

Dans le hall d’entrée, les carreaux de 24 po x 24 po (Les Carreaux Ardesia) donnent le ton. Ils sont constitués d’un assemblage unique de pierres de Perse.

 

Sample Image 322x363

Le séjour s’organise autour de la cheminée (Boucher Breton Maçon), qui se dresse jusqu’au faîte, à une hauteur de 27 pi. Le socle est une pierre de Saint-Marc, et le manteau rappelle les poutres qui soulignent l’angle du plafond.

«Les pierres du foyer proviennent d’une carrière de la région d’Hemmingford. Je m’y suis rendue et je les ai choisies morceau par morceau.»
— Diane Paradis, propriétaire et designer

|