Vous êtes ici

Carte blanche

Carte blanche pour un condo à Lévis
Sensible à son raffinement et à son désir d’épuration, la designer a eu carte blanche pour libérer les quartiers de leur carcan. © TVA Publications | Yves Lefebvre
|

Ouvert sur le fleuve comme une carte postale, offrant le château frontenac et les falaises escarpées de Québec comme panorama quotidien, un condo de lévis a laissé la lumière entrer à foison dans son intérieur.

VISITEZ TOUS LES CONDOS ET LOFTS

Le point d’ancrage de l’aménagement est dévoilé dès qu’on franchit le seuil. Empreint d’art, de féminité et d’immaculé, le hall d’entrée prolonge sa perspective dans un couloir ponctué d’arches et de mobilier raffiné, tel ce guéridon doré à la feuille de 22 carats, un joyau qui traversera aisément le temps.

 

Transatlantiques du monde entier, flots mouvants, embâcles enneigés… Tout naturel qu’avec des paysages aussi fluctuants, on fasse la part belle à la fenestration, à l’épuration et à une coloration générale qui n’empiète pas sur les splendeurs extérieures. Pas moins de quatre teintes de blancs ont été déployées sur les différents jeux de moulures.

Nouveau départ

Lorsqu’elle a acquis son condo lévisien, Esther laissait derrière elle bien plus qu’une maison immense, mais aussi tout un pan d’une vie heureuse passée auprès d’un mari trop vite emporté par la maladie. Son nouveau nid s’est d’abord voulu un cocon protecteur: des couleurs foncées, une lumière fil­trée, une surcharge de mobilier et de souvenirs.

 

|