Vous êtes ici

À l’assaut de la cuisine contemporaine 2

À l’assaut de la cuisine contemporaine, version 2

Cet article est lié au Dossier: Cuisines.

Le blanc sera réservé aux dessus de comptoirs, histoire d’illuminer le tout. © TVA publications | Rodolf Noël
|

Pas de cannelure, pas de fioriture: grâce à leur design minimaliste (deux traverses et deux montants à angle droit qui encadrent un panneau lisse), les armoires shaker peuvent se plier à toutes les interprétations déco. quatre exemples montrent la polyvalence de ce style. | VOIR D'AUTRES CUISINES AVEC DES ARMOIRES SHAKER

Cet espace culinaire est du même esprit contemporain que celle-ci, à la différence que les armoires affichent un fini foncé et que les modules supérieurs sont réduits au minimum, comme en Europe. Pour les détracteurs du blanc, qui le jugent peu apte à dissimuler les petites éclaboussures entre deux corvées de ménage, le noir est une option à considérer.

Le blanc sera réservé aux dessus de comptoirs, histoire d’illuminer le tout. On compte aussi sur la présence de modules à ouverture vers le haut, avec panneaux en verre givré sertis dans des cadres en inox: une interprétation industrielle très populaire du style shaker.

Le designer Vincent Boyer a actualisé cette cuisine en implantant un îlot très long au milieu de la pièce: du séjour, on a vue sur un alignement parfait. Comptoirs en quartz Caesarstone et céramique grise lustrée (BAB). Les électros: four et frigo Jenn-Air, table de cuisson et lave-vaisselle Bosch. Chaises de comptoir Gliss (C.A.B. Déco), luminaires (Au courant).

Stylisme: Louise Dufresne

|