Vous êtes ici

À l’assaut de la cuisine contemporaine

À l’assaut de la cuisine contemporaine

Cet article est lié au Dossier: Cuisines.

Les armoires shaker ne sont pas incompatibles avec un aménagement de style contemporain. © TVA publications | Yves Lefebvre
|

Pas de cannelure, pas de fioriture: grâce à leur design minimaliste (deux traverses et deux montants à angle droit qui encadrent un panneau lisse), les armoires shaker peuvent se plier à toutes les interprétations déco. Quatre exemples montrent la polyvalence de ce style.

VOIR D'AUTRES CUISINES AVEC DES ARMOIRES SHAKER

Remontons quelques années en arrière: une cuisine «moderne» signifiait souvent des façades d’armoires ultra-lisses, au fini laqué à haut pourcentage de lustre, dans une couleur de préférence saturée. Les portes shaker, avec leurs panneaux de bois chaud, étaient réservées au style champêtre. Peintes en blanc, elles évoquaient trop l’esprit Cape Cod pour plaire aux «urbains». Pourtant, avec des ouvertures verticales à coulisses hydrauliques, des poignées profilées et un fini actuel, les armoires shaker ne sont pas incompatibles avec un aménagement de style contemporain, surtout jumelées à des plans de travail en quartz. Ici, elles se conforment en tout point au désir des propriétaires d’une cuisine moderne, épurée et pratique.

Sample Image 322x363
Sample Image 322x363

Les armoires (Geneviève Pelletier, chez Club Cuisine BCBG) sont fabriquées en érable et affichent le fini opaque Pearl White. Comptoirs en quartz Marengo (Silestone, chez Granit Design), robinet (Riobel, chez Liquidation Plomberie Mascouche), dosseret (Céramique Royal), chaises de comptoir (Maison Corbeil). Les électros: four KitchenAid, frigo et lave-vaisselle Fisher & Paykel, hotte Elica, table de cuisson à induction Fagor, refroidisseur à vin Danby (JC Perreault). Parquet en merisier (Barwood-Pilon). Feuillage (Fleuriste Foliole).

Stylisme: Joane Sciotto

 

|