Vous êtes ici

10 étapes pour un sauna à la maison

10 étapes pour un sauna à la maison
© iStock
|

Utilisé au quotidien par les Finlandais depuis des millénaires, le sauna séduit de plus en plus de Québécois. Voici les options offertes selon les besoins de chacun.

DÉCOUVREZ D'AUTRES CHRONIQUES

L’emplacement

Pour une utilisation quotidienne, un sauna intérieur est plus pratique. Si vous préférez l’installer dehors, veillez à ce qu’il soit proche de la maison, dans un endroit qui ne nécessite pas trop de déneigement. Par ailleurs, un sauna nécessite un raccordement à l’électricité, détail à ne pas oublier au moment de définir son emplacement. 

La superficie

Deux, quatre, huit places... c’est le nombre de personnes qu’il va accueillir ainsi que l’espace disponible qui déterminent les dimensions du sauna. Quel que soit le volume choisi, il est important de pouvoir s’y allonger. Par ailleurs, une hauteur minimale de 7 pi est essentielle.

Le chauffage traditionnel

La chaleur du système traditionnel est produite par un poêle conçu pour cet usage. Il peut être à bois (pour utilisation occasionnelle), électrique ou à gaz, et rempli de pierres qu’on humidifie ou non (chaleur sèche ou humide). La température peut monter à 88 °C (190 °F). Il peut être installé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le chauffage infrarouge

Le système à infrarouge dégage uniquement une chaleur sèche qui va directement sur la personne. Certains préfèrent ce procédé car la température est moins élevée (jusqu’à 65 °C, 150 °F) que celle du système traditionnel, et l’efficacité est la même. En revanche, l’infrarouge ne réchauffe pas la pièce, il n’est donc pas recommandé à l’extérieur.

Voir la galerie

Sauna traditionnel en cèdre rouge de l’Ouest, Club Spas

|