Vous êtes ici

La cuisine de Lituanie

La cuisine de Lituanie

Cet article est lié au Cuisines du monde.

© shutterstock.com
|

Située au bord de la mer Baltique, au nord de l’Europe, la Lituanie conserve les marques d’un passé troublé par les conflits. Malgré des conditions économiques austères et un climat froid, le pays compte tout de même sur une cuisine aux saveurs accueillantes et réconfortantes.

 

Les origines de la cuisine lituanienne

Les premières tribus baltiques occupent le territoire pendant des milliers d’années avant d’être réunies par le roi Mindaugas, au 13e siècle. Après son assassinat, la Lituanie se retrouve alors la cible des croisades des chevaliers teutoniques venus d’Allemagne. Jusqu’à la fin du 14e siècle, la Lituanie s’étend pour devenir l’un des plus grands pays d’Europe, occupant les territoires actuels de la Biélorussie et de l’Ukraine, en plus d’une partie de la Pologne et de la Russie.

Au 18e siècle, une série de guerres, d’épidémies et la famine déciment près de 40 % de la population. La plus grande part des terres de Lituanie sont alors conquises par l’Empire russe.

La cuisine lituanienne d’aujourd’hui est en quelque sorte la somme de toutes ses cultures, présentant des influences allemandes, polonaises et juives.

 

Des plats typiquement lituaniens

Le déjeuner typique est plutôt léger : du pain ruginé duona (un pain de seigle noir) accompagné de fromage, des crêpes de pommes de terre, des saucisses bouillies ou du manų putra košė, un gruau au beurre, à la cannelle et aux fruits des champs.

Le pain de seigle noir ruginé duona

Photo : pkru (via Flickr)

 

Selon la coutume lituanienne, le dîner est le repas le plus copieux de la journée. On sert d’abord une soupe, comme la Šaltibarščiai (une soupe froide aux betteraves). Par la suite, les cepelinai (des dumplings de pomme de terre farcis de viande, de fromage ou de champignons) forment le met national.

Les dumplings cepelinai, le met national de Lithuanie.

Photo : The Culture Trip

On trouve aussi du saucisson fumé, des vedarai (des andouilles farcies de pommes de terre et de viande), le suktiniai (un morceau de bœuf frit farci au lard salé et à l’ail) et le kugelis (un pouding de pommes de terre ressemblant à une lasagne).

Pour grignoter, le pain à l’ail frit kepta duona, servi avec une sauce au fromage, accompagne merveilleusement les bières locales.

Le pain à l’ail frit kepta duona.

Photo : The Culture Trip

Le souper se mange un peu plus tard qu’en Amérique du Nord (18 h à 20 h) et se veut un repas plus léger que le dîner, bien que le menu demeure similaire.

 

Un gâteau-méchoui ?!

Lors des occasions spéciales — comme un mariage, le Réveillon de Noël ou Pâques — on sert le sakotis, un gâteau traditionnel à l’apparence très particulière. Il s’agit d’un grand dessert cylindrique recouvert d’épines. Cet effet est obtenu en laissant couler de la pâte à frire sur le gâteau pendant que celui-ci tourne sur une broche, un peu comme un méchoui.

Le sakotis est le gâteau traditionnel lithuanien des grandes occasions.

Photo : The Culture Trip

Sources : Wikipédia, The Culture Trip, TrueLithuania.com

 

ttp://www.casatv.ca/sites/all/files/images_inline/2016-10/portrait_mikeholmes.jpg

Pour en apprendre davantage sur la

cuisine lituanienne et de partout ailleurs,

joignez-vous au chef Chuck Hughes

lors de l'émission Le monde selon Chuck

sur les ondes de CASA.

 

 

|