Vous êtes ici

Vivre « off-the-grid » : illégal au Canada

Vivre « off-the-grid » : illégal au Canada ?
© CTV News Atlantic
|

Cheryl Smith avait l’intention de vivre dans une petite maison autonome, sans électricité, près de Clark’s Harbour en Nouvelle-Écosse. En août 2015, la dame a cependant été forcée d’abandonner les travaux à mi-chemin lorsqu’elle s’est vue refuser son permis d’occupation par la municipalité.

Les lois canadiennes exigent effectivement que toute résidence soit reliée au réseau électrique « pour alimenter les détecteurs de fumée et échangeurs d’air », même si de tels appareils pourraient fonctionner avec des piles ou batteries. Adepte du mouvement des petites maisons, Smith souhaitait vivre de façon modeste pour réduire son empreinte écologique.

Bien que son père, Don Smith, ait offert d’installer lui-même l’électricité dans sa maison, Smith refuse catégoriquement. « Elle veut vivre comme à l’époque de ses grands-parents », explique M. Smith. « Ce n’est peut-être pas une décision avec laquelle tout le monde serait d’accord, mais dans le fond, elle ne fait pas de mal à personne ».

Le maire de Clark Harbour, Leigh Stoddardt, comprend le désir de la résidente et applaudit ses efforts, mais rappelle que « malheureusement, la loi, c’est la loi ».

Avec la popularité grandissante des petites maisons et du mouvement écologique, Smith a bon espoir que la loi sera éventuellement modifiée pour rendre possible ce mode de vie.

Source : CTV News Atlantic

|