Vous êtes ici

Retroussez vos manches cet hiver

Conseils d'entretien de la maison pour l'hiver
|

En plein coeur de l'hiver, il ne faut pas négliger la réalisation de certaines tâches qui rendront votre propriété plus saine et plus sécuritaire même s'il fait très froid dehors et que vous préférez faire du cocooning. Retroussez vos manches il y a beaucoup à faire. 

  1. CAA-Québec rappelle de « déneiger les voies d'accès, les issues de secours du sous-sol de même que les balcons et patios », pour assurer votre sécurité. 
  2. La présence de glaçons ou d'un barrage de glace sur le toit indique qu'il y a des risques d'infiltrations d'eau, sou-vent en raison d'un manque d'isolation ou une mauvaise ventilation de l'entretoit. Faites les vérifications qui s'imposent et demandez l'aide d'un spécialiste. 
  3. Si vous constatez des fissures au plafond ou des frottements inhabituels des portes intérieures, ce sont peut-être des signes qu'il y a trop de neige sur la toiture. Utilisez une pelle à manche télescopique pour soulager cette toiture du poids de la neige tout en gardant les pieds au sol. 
  4. Pour réduire vos factures d'énergie, RONA conseille d'isoler les tuyaux d'eau chaude en les enrobant d'une gaine ou d'un ruban isolant. 
  5. « Surveillez le niveau d'humidité de votre maison », indique la SCHL. Un excès d'humidité, qui se manifeste, par exemple, par de la condensation sur les fenêtres, peut causer des dommages avec le temps et peut même compromettre votre santé et celle de votre famille. « En hiver, l'hygromètre ne devrait pas indiquer plus de 45 % et, par grands froids, 30 % », selon CAA-Québec. 
  6. Il est également important « d'assurer une circulation d'air à l'arrière des meubles et au fond des placards donnant sur des murs extérieurs, notamment au sous-sol, selon CAA-Québec. Les zones tièdes et humides sont favorables au développement de moisissures ». Si le mal est déjà fait, déterminez-en la cause et nettoyez ! 
  7. CAA-Québec conseille également de « retirer la neige et le givre pouvant entraver le fonctionnement de la thermopompe ou obstruer les prises d'air et bouches d'évacuation de l'échangeur d'air, de la sécheuse, de la hotte de cuisinière ainsi que du ventilateur de salle de bains ». 
  8. Si votre résidence ne possède pas d'échangeur d'air, ouvrez au moins deux fenêtres durant quelques minutes, chaque jour, de façon à ce que la maison soit bien aérée, donc moins humide et plus facile à chauffer.
  9. Selon RONA, l'installation d'un ou de plusieurs ventilateurs de plafond dans votre résidence permettra de pousser l'air chaud vers le bas (lorsque les pales tournent vers la droite) et d'obtenir une meilleure circulation. 
  10. La SCHL conseille de « vérifier, nettoyer ou remplacer les filtres à air du générateur de chaleur chaque mois durant la saison de chauffage. Les filtres des dispositifs de ventilation, comme ceux des ventilateurs récupérateurs de chaleur, doivent être vérifiés tous les deux mois ». 
  11. Passez l'aspirateur sur la grille du ventilateur d'extraction de la salle de bains, les détecteurs d'incendie, les avertisseurs de fumée et les grilles des radiateurs à l'arrière des réfrigérateurs et congélateurs. 
  12. RONA suggère de « porter une attention particulière aux portes et fenêtres de votre maison. Pour juger de leur efficacité, tenez un mouchoir près des cadres par une journée venteuse. Si le mouchoir bouge, c'est que l'air froid s'infiltre dans la maison. Installez de nouveaux coupe-froid sur les bords extérieurs de la porte ou de la fenêtre. Pour encore plus d'efficacité, vous pouvez recouvrir l'intérieur des fenêtres d'un film de plastique, ce qui permettra de bloquer toute infiltration d'air ». 
|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.