Vous êtes ici

Plus de 50 villes fantômes en Chine

Plus de 50 villes fantômes en Chine
© Tim Franco via Flickr
|

Depuis quelques décennies, la Chine fait face à un exode majeur vers les villes – pourtant, des promoteurs immobiliers font parfois faux pas et bâtissent d’immenses complexes d’appartements qui demeurent incapables d’attirer des résidents.

L’entreprise Baidu – l’équivalent chinois de Google – a mené une étude pour déterminer plus précisément le nombre de ces villes fantômes en Chine.

En étudiant les données de transport et en tenant compte des variations saisonnières (ex : pour éliminer les sites touristiques populaires une partie de l’année, et déserts le reste du temps), Baidu a identifié une cinquantaine de villes dont la densité de population est inférieure à la moitié des critères du ministère chinois du Logement et du développement rural urbain.

Ça vous intéresse de les visiter? Cliquez ici pour consulter la carte interactive (attention, c’est en chinois!).

Source : ArchDaily

La ville de Chenggong est largement inhabitée.

Photo : Barnaby Chambers via Shutterstock.com

 

La ville de Kangbashi pourrait accueillir 10 à 15 fois plus de résidents sur son territoire.

Photo : Tim Franco via Flickr

 

Rue presque déserte d’un quartier inhabité de Rizhao, une ville qui compte pourtant 2,8 millions d’habitants!

Photo : dcf_pics via Flickr

 

On voit peu de signes d’occupation dans ce quartier de Weihei, au bord de la mer.

Photo : ivanwalsh via Flickr

|