Vous êtes ici

Micromaisons en tuyau d’aqueduc

Micromaisons en tuyau d’aqueduc
|

Les logements de Hong-kong sont parmi les plus inaccessibles au monde, avec un prix moyen de près de 2 000 $/pi2. Même un minuscule condo neuf d’à peine 180 pi2 peut se vendre entre 250 000 $ et 260 000 $. Pour répondre au besoin criant de logements abordables, l’entrepreneur James Law a eu une idée surprenante : construire des micromaisons dans d’immenses sections de tuyau d’aqueduc en béton.

« L’idée m’est venue lorsque je visitais un chantier », explique l’homme d’affaires pendant une entrevue à CNN. « Je suis entré à l’intérieur d’un tuyau de béton et j’ai été surpris par tout l’espace que ça offrait. »

La microhabitation OPod fait 16 pi de long et offre un diamètre intérieur de 7 pi. La superficie de 100 à 120 pi2 est suffisante pour aménager un frigo, un micro-ondes, un lit gigogne et une salle de bain.

Avec un coût de construction d’à peine 19 000 $ par unité, M. Laws y voit un moyen abordable de loger un grand nombre de gens à faible revenu dans un environnement confortable. « Chaque tuyau peut être transporté sur une remorque et déplacé d’un lieu à l’autre », explique-t-il. Les habitations peuvent être juxtaposées pour former des complexes résidentiels, ou déposées en solo là où l’espace le permet : entre deux immeubles ou sur un toit d’édifice, par exemple.

Les OPod seront offerts en location pour environ 475 $ par mois et s’adressent surtout aux jeunes adultes en quête d’une solution de logement temporaire. « Ils pourront louer une unité pour six mois ou pour un an… et économiser pendant ce temps pour suivre des études ou une formation. »

Source : CNN

Les micromaisons OPod sont construites à partir de tuyaux d’aqueduc en béton.

 

Elles se veulent une solution abordable aux coûts astronomiques des loyers à Hong Kong.

 

L’intérieur fait à peine 100 à 120 pi2, mais demeure lumineux et accueillant.

 

Chaque unité compte un frigo, un micro-ondes, un lit gigogne et une salle de bain.
 
|