Vous êtes ici

La proprio qui a tenu tête à Trump

La proprio qui a tenu tête à Trump
© LeMonde.fr
|

Dans les années 1990, l’homme d’affaires Donald Trump a essayé à maintes reprises de s’approprier la maison de la veuve Vera Coking pour en faire un stationnement à limousine pour son casino, sans succès.

Vera Coking et son mari ont acheté leur résidence secondaire du 127 S, Columbia Place à Atlantic City en 1961, pour la somme de 20 000 $. Dans les années 1980, le couple a d’abord refusé une offre de 1 M$ de l’éditeur du magazine Penthouse, qui s’est résigné à construire son casino tout autour de leur propriété. Sans pouvoir obtenir les permis nécessaires, le projet de casino a finalement été abandonné avant son ouverture.

 
Quand Vera Coking a refusé 1 M$ pour sa propriété, l’acheteur s’est résigné à construire un casino tout autour.
Photo : Library of Congress
 

L’homme d’affaires Donald Trump a ensuite fait l’acquisition du Casino Penthouse et a tenté par tous les moyens de déloger Mme Coking, désormais veuve. Selon le New York Daily News, M. Trump se serait même présenté en personne et lui aurait remis des billets de concert pour un spectacle de Neil Diamond. Il aurait offert jusqu’à 4 M$ pour la propriété, sans arriver à une entente.

Les deux personnages se sont affrontés à plusieurs reprises devant les tribunaux – Mme Coking accusant Trump que des travaux de construction avaient endommagé sa maison, et M. Trump faisant appel à des règles d’urbanisme sur la définition de « lieu public » pour son casino pour tenter de forcer la dame à déménager.

Mme Coking est demeurée dans sa maison jusqu’en 2010, qu’elle a quitté pour emménager dans une résidence pour retraités à San Francisco. La propriété a été mise aux enchères pour la somme de 583 000 $, puis démolie en 2014.

Source : Phyllimag.com

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.