Vous êtes ici

Sur invitation : Julie Marcoux

Julie Marcoux nous reçoit dans son lumineux condo du Plateau

Cet article est lié au Dossier: Maisons de stars.

La journaliste de LCN Julie Marcoux nous accueille chez elle avec la même générosité que ses téléspectateurs qui partagent leur vie via le concept « Mon Topo » dont elle est la fière messagère depuis plus de deux ans.
|

À la barre du concept Mon Topo diffusé à LCN et TVA qui lui donne le privilège d'entrer dans le quotidien des gens depuis plus de deux ans, Julie Marcoux à son tour nous propose une incursion dans son intimité, avec la même générosité que les téléspectateurs qui partagent leur vécu. Portes ouvertes sur son lumineux condo au coeur du Plateau Mont-Royal. 

La vie professionnelle de la journaliste Julie Marcoux lui fait vivre une proximité sans intermédiaire avec les téléspectateurs. « Sur Invitation » inverse les rôles aujourd'hui. 

« À Mon Topo, j'ai un accès privilégié avec le public. J'appelle les gens à la maison, ils me connaissent, je suis au courant de leur vie. Je me suis dit que de vous ouvrir les portes de mon chez-moi, qui n'est pas un penthouse, dit-elle bien humblement, c'est un peu comme un retour d'ascenseur. Ça me fait plaisir à mon tour de laisser le public entrer dans mon univers personnel. » 

L'art de trouver chaussure à son pied

Quel bonheur d'habiter un condo qui correspond parfaitement aux critères recherchés. Les priorités de Julie : un condo lumineux, à aire ouverte et à proximité du travail. Ce condo, elle l'avait déjà visité, en fait, elle y était allée à quelques reprises puisqu'il appartenait à un ami et ex-collègue de travail. Sans équivoque, il lui était prédestiné puisqu'un jour, par un pur hasard, elle s'est retrouvée au bon endroit, au bon moment. 

« Quand je venais ici à l'époque ou mon ami était propriétaire, je me disais qu'un jour j'allais avoir un condo comme celui-ci. Il correspondait vraiment à tout ce que j'espérais. Je voulais habiter sur le Plateau Mont-Royal, c'est un très beau quartier et en plus, je suis à 1,4 km de TVA. Un jour, je suis passée sur la rue par hasard et à ma grande surprise j'ai vu qu'il était à vendre. J'ai fait une offre et la transaction s'est réglée très rapidement ! »

Julie y habite depuis maintenant deux ans et a complètement relooké son décor avec la complicité de son amoureux afin de bâtir leur nid à leur image, question de partir en neuf. 

« Nous avons magasiné long-temps le sectionnel. Il devait être assez massif et surtout très confortable pour notre rendezvous télévisuel devenu un rituel le dimanche, le football. Je n'étais pas une fan, c'est mon chum qui m'a initiée et maintenant c'est devenu un moment de télé incontournable. »

Le grand sectionnel offre le confort ultime pour regarder à la télé le rendez-vous rituel du dimanche, le football. Une nouvelle passion de la proprio initiée par son amoureux.

 

Souvenirs de famille

L'âme artistique du paternel, Pierre Marcoux, est omniprésente dans ce condo ou l'épure contemporaine fait loi. Aucune surcharge, aucun objet superflu, l'accent est plutôt mis sur des objets d'art uniques qui ont une signification émotive pour la propriétaire. 

« Mon père, qui est décédé il y a six ans, a connu une très belle carrière de sculpteur. Il a travaillé le stainless (acier inoxydable), le verre, le bois, le fer forgé. Ici, j'ai plusieurs pièces qu'il a créées comme cette chaise rouge dans l'entrée. C'est cette pièce qui m'a inspirée ma couleur d'accent. » 

L'artiste Pierre Marcoux a eu la chance d'avoir une clientèle fidèle et parmi celle-ci, quelques personnalités. Il a notamment fabriqué les balcons en fer forgé chez Céline Dion à Laval et a aussi eu comme client la famille Beaudoin de Bombardier dans les Cantons-de-l'Est. 

 

Photo de gauche : La table au piètement de fer forgé est une création de son père. Julie a fait faire les chaises sur mesure à la Maison Corbeil en optant pour un cuir rouge mat, une couleur d'accent choisit à partir de la chaise-sculpture qui accueille les visiteurs. Photo de droite : Le père de Julie, Pierre Marcoux a connu une très belle carrière d'artiste-sculpteur. Ici, une chaise décorative composée de fer forgé et de verre soufflé. Son allure qui s'apparente à une colonne vertébrale insuffle un look muséal dès l'entrée ! Une pièce significative et émotive!

Outre les créations de son père, la propriétaire voue un attachement particulier au meuble de rangement aérien près de l'entrée. 

« J'ai grandi avec ce meuble qui a d'abord appartenu à mes grands-parents et ensuite à mes parents. Je l'ai récupéré et lui ai donné une troisième vie en appliquant 3 couches d'huile. Pour moi, ces souvenirs familiaux sont très précieux. Je n'ai pas beaucoup d'objets décoratifs, je voulais que mon condo soit épuré, mais ce que j'ai a vraiment une signification importante pour moi. »

Les priorités de la propriétaire : un condo lumineux, avec une grande pièce à vivre à aire ouverte et situé sur le Plateau Mont-Royal, à proximité de son lieu de travail à TVA. Une qualité de vie qu'elle apprécie au quotidien.

La vie de condo lui sied parfaitement puisqu'elle a le meilleur des deux mondes, sur semaine elle adopte un rythme urbain et les week-ends, elle apprécie se retrouver dans la maison de campagne de son conjoint en Estrie. 

Voilà qui complète « mon topo » chez Julie Marcoux qui a gentiment bien voulu partager quelques facettes de sa vie privée. 

 

 

 

|

Commentaires

2 commentaire
Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.

Portrait de EquipeCASA
5 mars 2012 EquipeCASA

Bonjour Raymonde, la belle étagère en métal noir a été fabriquée... par le père de Julie!

Portrait de Raymonde
28 février 2012 Raymonde

Bonjour Julie , j'aime ton décor . Est ce que tu peu me dire oû tu t'ai procurer la belle étagère en métal noir ? Merci de ton attention , Raymonde de Trois-Rivières.