Vous êtes ici

L'histoire des astilbes

JDM - Fleurs et jardins - L'histoire des astilbes

Cet article est lié au Dossier: Jardin et potager.

Astilbe « Amethyst » (Astilbe x arendsii « Amethyst »)
|

S'il est aujourd'hui possible de trouver dans les jardineries et les pépinières des astilbes aux formes et aux coloris les plus divers, c'est en majeure partie grâce à Georg Arends (1863-1952).

Au début du 20e siècle, cet horticulteur et hybrideur allemand a littéralement transformé le genre Astilbe en créant près de 75 nouveaux cultivars.

Au cours de sa longue carrière, Arends a également développé de nombreux hybrides de bergénias (Bergenia), de campanules (Campanula), de phlox (Phlox) et d'orpins (Sedum).

Toutefois, sa création la plus connue est assurément le Hosta sieboldiana « Elegans » au superbe feuillage bleuté.

Premiers hybrides

Georg Arends effectua d'abord des croisements entre Astilbe astilboides, A. japonica et A. thunbergii, trois espèces asiatiques aux fleurs blanches, ainsi qu'A. chinensis, dont les fleurs sont roses.

Dès 1904, il présenta deux cultivars issus de ces hybridations à l'exposition de la Royal Horticultural Society de Londres. Astilbe x rosea « Peach Blossom » et « Queen Alexandra » reçurent alors la médaille d'or.

L'année suivante, fort de ce succès, il entreprit d'autres travaux d'hybridation en utilisant cette fois A. chinensis var. davidii, aux longues inflorescences de couleur rose pourpré.

De ces croisements, il obtint plusieurs nouvelles variétés qu'il classa alors sous le nom d'Astilbe x arendsii - ce terme, toujours utilisé aujourd'hui, provient de son nom de famille.

En 1909, il introduisit ses premiers cultivars d'astilbes sur le marché européen, soit « Ceres » à la floraison rose et « Venus » aux fleurs rose pourpré.

Quelques années plus tard, il créa plusieurs dizaines d'autres cultivars, dont « Amethyst » aux superbes panicules de fleurs rose violacé qui s'élèvent à un peu moins d'un mètre de hauteur, « Brautschleier » (syn. « Bridal Veil ») dont la floraison est blanche, « Cattleya » aux larges inflorescences roses portées par des tiges qui font un mètre de hauteur, « Erica » aux fleurs de couleur rose clair, ainsi que « Weisse Gloria » (syn. « White Gloria ») aux panicules de fleurs blanches très denses.

Ces excellents cultivars d'astilbes, tous rustiques en zone 3, sont encore aujourd'hui disponibles sur le marché horticole nord-américain.

Vers 1930, Arends découvrit parmi les semis issus de ses hybridations une astilbe qui possédait un feuillage de couleur bronze et d'étroites panicules de fleurs d'un rouge particulièrement vif. Il nomma alors ce tout premier cultivar à fleurs rouges « Fanal ». Encore aujourd'hui, cette astilbe est l'une des variétés à fleurs rouges les plus performantes.

Astilbe « Fanal » (Astilbe x arendsii « Fanal »)
 

En 1940, il créa aussi « Feuer » (syn. « Fire »), aux fleurs d'un rouge particulièrement intense. Ce cultivar produit des panicules un peu plus amples que « Fanal », portées par des tiges qui atteignent environ 70 cm de hauteur.

 

Poursuivez votre lecture pour en découvrir davantage sur les astilbes, entre autres sur les astilbes de Chine et les astilbes crispées.

|