Vous êtes ici

L'entretien du gazon

L'entretien du gazon
|

Déchaumage

Ce printemps, vous serez peut-être tenté d'effectuer le déchaumage de votre pelouse. Lorsqu'on effectue ce travail à l'aide d'une déchaumeuse mécanique, cela constitue un traitement beaucoup trop stressant pour le gazon. Par ailleurs, vous pouvez simplement utiliser un râteau à feuilles pour enlever les débris qui jonchent votre pelouse.

Par le fait même, vous enlèverez un peu de chaume. Le chaume est une couche de débris organiques de couleur gris beige qui s'accumule à la surface du sol entre les brins d'herbe d'une pelouse. Il est principalement constitué des rognures laissées lors de la tonte. Dans un sol riche et en bonne santé, le chaume est continuellement décomposé. Si la couche de chaume de votre pelouse n'excède pas 2 cm d'épaisseur, cela est tout à fait acceptable.

Par contre, une quantité de chaume plus importante indique habituellement une faible activité des vers de terre et des micro-organismes du sol, un pH acide ou une fertilisation trop riche en azote.

Aération

Si votre pelouse est bosselée et que le sol est compact, on vous conseillera peut-être d'y passer un rouleau afin d'en égaliser la surface. Cette technique, complètement inefficace, aura pour effet de compacter le sol davantage. Dans ce cas, je vous recommande plutôt de procéder à l'aération de votre gazon. Même si votre pelouse est en bon état, il est fort bénéfique d'aérer la terre qui la supporte tous les trois ou quatre ans.

L'aération permet d'augmenter la porosité des sols argileux ce qui favorise un meilleur drainage et permet au gazon de former un système de racines plus profond et plus dense. Effectuez cette opération lorsque le sol est bien sec au printemps, vers la fin d'avril ou en mai, en utilisant un aérateur mécanique qui extrait des carottes de terre. Vous trouverez un appareil semblable dans les centres de location d'outillage. Évitez à tout prix les aérateurs qui ne font des trous sans sortir de carottes. Une fois l'aération terminée, laissez les carottes de terre qui jonchent la pelouse en place.

Terreautage

Après avoir effectué l'aération de votre pelouse, l'étape suivante consiste à faire un terreautage, une opération primordiale. Même si vous n'avez pas à aérer votre pelouse tous les ans, il est très important d'épandre chaque année, ou au minimum tous les deux ans, environ 3 mm d'épaisseur de compost sur toute sa surface. Ceci correspond approximativement à un sac et demi de 35 litres par 10 mètres carrés.

Le compost doit être épandu tôt en saison, au printemps. On l'épand à la pelle ou à l'aide d'un épandeur spécialement conçu à cette fin.

Ne faites surtout pas l'erreur d'utiliser un épandeur à engrais, louez ou empruntez plutôt un épandeur à compost dans un centre de jardinage. Ensuite, assurez-vous de bien faire pénétrer le compost dans les trous faits par l'aérateur et entre les brins de gazon. Cela s'effectue aisément avec le dos d'un râteau à feuilles.

Profitez-en finalement pour épandre des semences à gazon dans les endroits les plus dénudés de votre pelouse afin qu'elle soit plus dense. L'ajout de compost contribue d'abord à améliorer la structure du sol en lui assurant une meilleure rétention de l'air, de l'eau et des éléments nutritifs. Il fournit également au gazon une certaine quantité d'éléments nutritifs, dont près de 50 % de l'azote qui lui est nécessaire.

Finalement, le compost augmente la quantité et la vigueur des micro-organismes du sol, permettant ainsi une meilleure décomposition du chaume et une plus grande résistance du gazon aux attaques des maladies.

|