Vous êtes ici

Williams-Sonoma, enfin !

Je vous disais dans un blogue précédent combien j’attendais avec impatience l’ouverture du magasin Williams-Sonoma au Carrefour Laval. C’est le 3 novembre que les clients pourront franchir les portes. Toutefois, nous avons été quelques-uns à pouvoir visiter le magasin en primeur !



Williams-Sonoma a déjà ouvert huit magasins au  Canada, mais celui-ci est le premier au Québec. L’espace est vaste, agréable, invitant, sans intimider. On s’y sent bien d’entrée de jeux. L’entreprise américaine a bien compris l’âme québécoise et saura plaire aux nombreux foodies qui s’y presseront.  

Les séances de signatures de livres avec des chefs se succéderont. De nombreux ateliers de cuisine gratuits seront proposés tous les dimanches (le 4 novembre se seront les légumes racines qui seront à l’honneur, et le 11 novembre les braisés). Chaque mois des cours seront offerts à tous ceux qui veulent mieux cuisiner. Le lundi 5 novembre, c’est le bistrot français qui sera au menu et le 12, les poissons et les fruits de mer. On se renseigne en magasin pour en savoir plus ou pour s’inscrire.



Devant l’abondance de casseroles, de couteaux et d’assiettes, il peut devenir difficile de faire un choix. L’originalité de ce magasin tient en partie à ce qu’on peut tester les appareils et les accessoires... aussi bien les cafetières que les mandolines. Un plus quand on veut savoir si un produit nous convient.

Mes véritables coups de coeur sont toutefois : la surface de travail en marbre blanc du chef en résidence, Pier-Luc, et la petite armoire remplie de trésors d’antiquaires. Des pièces uniques qu’on peut se procurer tout en lisant les étiquettes des sauces maison Williams-Sonoma.


 

Ce magasin est un must pour la période des Fêtes. Les boîtes de biscuits et de bonbons sont presque trop belles pour les ouvrir... et le chocolat en copeaux, une spécialité de Noël, une irrésistible tentation (on le dit aussi bon que celui du café Angelina à Paris) .

J’ai été très sage lors de mon passage dans cette véritable caverne d’Ali-Baba. Je suis repartie avec un pot d’olives, des noix et des biscuits. La semaine prochaine je serai en mesure de vous dire si la tartinade aux artichauts que je savourerai ce soir valait le prix.

J’ai craqué pour :
La batterie de cuisine en cuivre martelé qui sert aussi bien à la préparation qu’à la présentation des mets.

Les assiettes peintes et les ensembles écossais.

 


En passant, Williams-Sonoma va aussi ouvrir un magasin à Montréal. C’est heureux parce que je pensais sérieusement déménager à Laval.

|


Les Blogueurs