Vous êtes ici

On ouvre les portes

En plus d’être une activité relax et super sympa, Portes Ouvertes Design Montréal m’a permis de découvrir de nouveaux talents et de visiter des lieux secrets souvent inaccessibles au commun des mortels. C’est un événement que je cours tous les ans depuis la création.



Les 4 et 5 mai, j’enfile mes souliers de course pour me précipiter dans les bureaux de tel architecte ou pour voir le travail d’un designer que je ne connais pas ou peu. J’aime beaucoup l’atmosphère bonne enfant de cet événement. On peut aller à son rythme, visiter un ou plusieurs endroits, s’attarder pour parler aux gens des bureaux qui nous accueillent ou pour discuter avec les autres visiteurs. C’est cool, accessible.



Je ne suis pas une visiteuse compulsive qui cherche à tout voir. Je préfère limiter mes choix. Mais, cette année, la programmation me propose un délicieux casse-tête. Que devrais-je faire ? Visiter pour la première fois le Planétarium Rio Tito Alcan conçu par Cardin Ramirez Julien et Aedifica, ou la Bibliothèque du Boisé de Cardinal, Hardy, Labonté, Marcil et Éric Pelletier ?



Suivre les traces de l’architecte Luc Laporte qui nous a laissé entre autres Arthur Quentin, l’ITHQ, l’Express et la Société des arts technologiques (SAT) ?

M’arrêter chez les architectes Rubin & Rotman Associés ou chez un des pionniers de la production d’exposition GSMPRJCT ? Et puis, il y a Catalyse urbaine architectures et paysages et Akufen ?

Quel beau problème! J’espère que vous serez là avec moi.

Vous pouvez trouver le programme des Portes ouvertes Design Montréal sur leur site web. Il y a aussi un concours Sur les traces du design auquel vous pouvez participer dès maintenant... et des prix à gagner.

|


Les Blogueurs