Vous êtes ici

Gros plan sur L’Établi rue Saint-Vallier, Québec

L’Établi a su s’imposer très rapidement dans le milieu des arts visuels à Québec. À la fois bureau, espace de création et salle d’exposition, l’établissement de la rue Saint-Vallier est devenu un incontournable pour les inconditionnels de la relève.

Bien que tout jeune, L’Établi a beaucoup évolué depuis sa création il y a quatre ans. En fait l’organisme est en pleine ébullition et si au départ, elle comptait sept membres, ils sont maintenant 14 vidéastes, photographes, créateurs, intégrateurs web à occuper les locaux.



«On était sept: quatre photographes et trois personnes du domaine de la vidéo à chercher un bureau.  On s’est retrouvé rue Saint-Vallier.  Puis, ensemble, nous avons mis en place un organisme à but non lucratif pour présenter des expositions de la relève en photographie, en offrant de partager avec eux notre expérience,» explique la photographe Hélène Bouffard, porte-parole de L’Établi.

Depuis trois mois, les choses ont changé. L’organisme composé au départ de bénévoles s’est agrandi. « Ça roule beaucoup,» avoue Hélène. Toutefois, la vocation de l’entreprise reste toutefois la même : offrir  des espaces de bureaux à des travailleurs autonomes, accueillir des expositions d’artistes de la relève tous les mois et présenter une fois l’an une exposition collective.

Le collectif

Ceux qui ont pu assister aux expositions passées du collectif savent bien qu’il s’agissait d’événements uniques qui bousculaient les conventions. Loop composé de GIF animés, de photos et de vidéos est un bon exemple, tout comme l’exposition éclatée sur les chats. La volonté et l’énergie sont les mêmes, mais, avec les changements des derniers mois, il a fallu recentrer les activités de l’organisme.

Les affiches des dernières expositions du collectif: Brownie (2010), Sexy polaroid (2011), Loop (2012), Neuf vies (2013)
 

«On est un peu en stand-by en ce moment, révèle Hélène Bouffard, mais on veut que ça reparte et faire foisonner la création.»

La dernière exposition du collectif, Neuf vies, date de 2013. Exposition prémonitoire, puisque l’organisme se réinvente avec l’arrivée de chaque nouveau membre qui vient s’agglutiner au noyau dur formé des anciens:

Marie-France Auger, spécialisée dans l’impression des textiles.

Hélène Bouffard, photographe. Photo Corde à linge de la collection Paysage.

Stéphane Bourgeois, photographe.

Étienne Dionne, photographe et musicien.

Nicolas Gilbert, photographe, vidéaste et graphiste.

Pierre-Marc Laliberté, passionné de photo et de vidéo.

Yannick Nolin, vidéaste et  coordonnateur du projet Kinomada

Jasmin Robitaille graphiste, musicien et vidéaste.


Il a été difficile de faire le choix d’oeuvres pour illustrer le travail de ces artistes multidisciplinaires. La meilleure solution reste de visiter le site de l’Établi, et aussi les sites individuels de chacun des membres.

Et puis, il y a les affiches des expositions passées qui titillent l’oeil et qui nous font regretter de ne pas avoir assisté à ces événements.

Et la prochaine exposition ? Elle est au calendrier, mais la date n’a pas encore choisi. Parions que ce sera à nouveau un succès.


L’Établi
265, rue Saint-Vallier Est
Québec
418 527-8125

 

|


Les Blogueurs