Vous êtes ici

suivez
Suzanne Duquette
www.chezsoimagazine.com

Inspirations, déco et design

Suzanne Duquette

Journaliste depuis 30 ans, Suzanne Duquette travaille pour plusieurs magazines de décoration québécois, dont CHEZ SOI. Touche-à-tout, elle s’intéresse aussi bien au design qu’à l’architecture. Dans son blogue elle parlera des nouveautés, des boutiques à connaître, des expositions, des créateurs... et de la déco sous toutes ses coutures.

Grand ménage de printemps

Je sais que la neige continue à s’abattre sur nos régions et que le printemps ne se pointera pas le nez avant trois mois, mais j’ai comme des envies de ménage qui me travaille au corps.

J’ai eu la chance de mettre la main sur certains produits que j’ai allègrement essayés. Si certains m’ont laissée un peu perplexe, d’autres m’ont carrément séduite et feront maintenant partie de ma panoplie de produits maison.

Savon à vaisselle


La Parisienne est une marque d’ici qui existe depuis 115 ans. Je connaissais très bien l’eau de javel, moins les savons pour la vaisselle. Aussi bien le liquide à odeur de pomme verte que le produit dégraissant sont biodégradables et efficaces.

J’ai une cuisinière à gaz... et j’adore les plats sautés. La surface de mon pauvre poêle est souvent grasse et maculée. Je ne veux pas abîmer le revêtement avec un produit trop fort. Je préfère la magie du savon à vaisselle à celle d’une poudre abrasive. Le savon dégraissant a vraiment fait des merveilles, et même si mon test est très limité (1 personne), je le recommande sans réserve.

2,27 $ pour les 740 ml

La Parisienne

Le désinfectant Hertel


 

La compagnie Hertel a pensé d’abord à notre nez ! Son nouveau produit tout usage laisse une agréable odeur de mangue et de pomme grenade. J’avoue préférer cette odeur dans ma cuisine et ma salle de bains à celle parfois rébarbative des produits nettoyants. J’ai essayé le produit sur plusieurs surfaces. Ce n’est pas mon préféré sur les miroirs et le verre, mais sur l’inox c’est parfait.

Hertel tout comme La Parisienne appartient à Lavo qui a ses usines à Montréal. Si La Parisienne est plus que centenaire, Hertel est apparu sur nos marchés en 1969, ce qui n’est pas mal non plus.

3,49 $ le 700 ml

Hertel

Bleu lavande



J’ai plus qu’un faible, je suis fana de Bleu Lavande. Cette entreprise québécoise a réussi à effacer à jamais de ma mémoire olfactive ces horribles petits paniers de lavande séchée que ma grand-maman mettait dans ses garde-robes.

J’utilise la lavande un peu à toutes les sauces. Mon conjoint travaillant dans une école primaire, je verse quelques gouttes d’huile essentielle sur un petit mouchoir qu’il garde dans ses poches pour tenir les poux bien loin.

Mais tout récemment la sagesse de ma grand-maman m’a permis de mettre un point final à une infestation de mites. Après un grand ménage et une mise au chemin d’un vieux tapis, j’ai abondamment arrosé mon canapé du parfum d’ambiance pour que les petites bestioles ailées disparaissent. J’ai aussi glissé quelques morceaux de savon à la lavande et au basilic dans mes tiroirs, histoire de ne pas tenter la chance. Ça a fonctionné comme sur des roulettes... et le parfum de lavande est tellement apaisant.

Je sais aussi que l’entreprise offre depuis peu des produits pour les tout-petits, une bonne nouvelle pour les mamans. J’ajoute que l’on peut visiter le domaine à compter du 8 juin.


 

Bleu lavande

 

Photos: La Parisienne, Hertel, Bleu lavande
 

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.


Les Blogueurs