Vous êtes ici

Couple d’idées

En 2013, j’ai eu l’immense privilège de rencontrer Diane Parenteau et Arto Dokouzian, un duo irrésistible, dans ses bureaux au pied de la montagne. Par pudeur, par peur de les décevoir aussi, j’ai conservé dans mes cartons trop longtemps cette entrevue avec ces deux personnalités d’exception. Mon coup de coeur 2013 et 2014 va aux créateurs de Couple d’idées.

Je suis une amoureuse du papier. J’aime son odeur, sa douceur, sa convivialité. Je ne quitte jamais la maison sans un calepin de notes. C’est au hasard d’une visite dans la boutique du Musée d’art contemporain que j’ai découvert le travail de Couple d’idées.  Je cherchais un cadeau à offrir à des amis de Barcelone, amoureux de design, un cadeau que je pourrais facilement glisser dans mes valises et qui représenterait Montréal et sa vitalité. J’avais bien pensé à des calepins. Ceux de Diane et Arto m’ont séduite.

Le cahier Km inspiré par un ami qui voulait écrire 10 pages par jour.


En discutant avec les deux designers, j’ai pu découvrir leur parcours peu banal… et j’ai appris un peu plus sur ces cahiers qui sont vendus au Royaume-Uni, en France, et même au très tendance Colette, rue Saint-Honoré à Paris.


ADN création
Au moment de la rencontre, Diane et Arto travaillaient à peaufiner leur site web vieux d’à peine deux ans, pour mieux diffuser l’information sur leurs produits.
«On avait envie de faire quelque chose qui venait de nous, explique Diane. De tout faire, de tout contrôler: du logo jusqu’au site. Nous avons conçu notre nouveau site pour rendre l’information plus accessible.»
Diane et Arto sont des créateurs, doublés d’artisans… des surdoués soucieux du moindre détail. Depuis 35 ans, ils créent des logos, modèlent des brandings, imaginent des rapports annuels.
Arto ajoute qu’ils ont travaillé tous les deux de nombreuses années pour des maisons d’édition. « Du jour au lendemain, ce monde a changé. Le gros a mangé le petit. C’est à ce moment que j’ai encouragé Diane à démarrer ses projets. Nous avons décidé de nous consacrer aux cahiers.»

Naissance d’un produit
Couple d’idées est né, il y a près de trois ans. D’abord, comme un à côté, pour le plaisir de créer des produits. Diane imprimait déjà ses propres cahiers avec des marges (une denrée rare sur le marché) pour écrire des notes. Elle est partie de ses propres besoins pour créer la gamme. Puis, le violon d’Ingres a pris de plus en plus de place.

Plusieurs amis qui connaissaient l’amour de Diane et Arto pour le papier, l’édition et l’écriture, les ont motivés à poursuivre dans cette voie alors que d’autres les ont découragés.
« On nous répétait que les gens n’écrivent plus,  se rappelle Diane. Mais, je me disais: peu importe ce qu’on fait, j’aimerais garder une ligne de cahiers. »
Elle a vite constaté que beaucoup de gens aiment encore l’écriture. « Nous travaillons pour une niche, pour les créatifs, » explique la designer.

Travail à deux
Alors que Diane prévoit les obstacles, Arto anticipe le succès.  «Je sais que certaines de nos idées ne verront peut-être jamais le jour, » raconte Diane. Mais il est important pour les jeunes designers de garder leur innocence, c’est ce qui permet de foncer.»
De la naïveté, Diane et Arto ont su en faire preuve quand ils ont appelé le magasin Colette pour leur offrir leurs produits. À la surprise de leurs amis français, leurs cahiers ont trouvé place sur les étalages du magasin le plus trendy de la planète.

Les marque-pages un calepin de douze pages pour prendre des notes sur un livre emprunté à la bibliothèque, par exemple.

Montréalais à l’os
Couple d’idées imprime de petites quantités et tient à ce que la production reste à Montréal. Le papier québécois que les designers utilisent est fait à 100 % de fibres recyclées. Il est FSC, certifié Éco-logo… et l’encre est faite à base d’huile végétale.

Projet pour suivre l’évolution d’un projet étape par étape.

Plus d’idées
«Nos cahiers sont une carte de visite. Nous voulons développer d’autres types d’objets, » précise Arto… En 2014, ils ont déjà ajouté un calendrier à leur offre.

P.-S.
Le métier de designer ne s’improvise pas, il prend du temps, de la patience, de l’énergie. L’aventure créative et commerciale de Couple d’idées est inspirante. Espérons qu’elle durera encore longtemps.



 

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.


Les Blogueurs