Vous êtes ici

Vendanges de Malbec, tango et cours de cuisine à Mendoza!

Pendant notre voyage en Argentine, nous sommes arrivés en plein milieu des vendanges de Malbec! C’était tellement beau à voir. J’ai aussi participé à un cours de cuisine typique de la région. Une activité superbe que je ne suis pas prête d’oublier. Quelle bonne idée! Après avoir enfilé nos tabliers, nous nous sommes affairés à confectionner des empanadas. Rien de plus facile. Ça ressemble vraiment à une tourtière pliée en deux. Avec un verre de rouge à la main, laissez-moi vous dire qu’on a appris en deux temps, trois mouvements ;-)

Pour la préparation, il faut de la pâte à tarte (2 morceaux ronds). Ensuite, on remplit la première pâte avec de la farce faite à base de bœuf haché. Le truc, c’est de faire cuire la viande tranquillement avec beaucoup d’oignons et une tonne de beurre sans oublier d’ajouter des épices (curry, chili et poivre). Avant de faire cuire au four, on colle les deux pâtes ensemble avec de l’eau. On badigeonne le dessus des empanadas avec un œuf pour bien les faire dorer et on les fait cuire au four pendant 20 minutes à 400 degrés. Le tour est joué… il ne reste qu’à les manger! J’ai encore mal au ventre juste d’y penser.

Pendant ce temps, on met de la braise bien chaude sous le grill argentin et on fait cuire toutes les parties de viande du bœuf qui nous tombent sous la main. Je n’ai jamais mangé autant de viande de toute ma vie. Le clou du repas était définitivement le boudin noir. Dommage que je ne raffole pas de la texture, mais le goût était délicieux. Pour couronner le tout, ça prend du «chimichurri», cette marinade (ou salsa) que l’on met sur les viandes grillées. Facile à faire, coupez de la coriandre et du persil frais avec de l’ail et des oignons. Ajoutez de l’huile et du vinaigre de vin rouge avec du sel et du poivre. Pour une touche épicée, mettez un peu de sauce Tabasco ou Redhot. Même un enfant pourrait le faire! J’aime trop cette recette… mais j’ai exagéré et j’ai senti l’ail toute la nuit, une chance que j’étais seule dans mon lit!

Pour accompagner le repas, nous avons dégusté la cuvée Reserva de Terrazas de Los Andes avec le sympathique Hervé Birnie-Scott, directeur de la propriété. Ce Malbec issu du millésime 2008 déborde de fruits noirs. C’est un vin de plaisir. Il faut le boire en jeunesse pour profiter de ses arômes charmeurs et explosifs au goût de bleuets, de mûres sauvages, de caramel et de chocolat. Cette cuvée riche et concentrée conserve une bonne fraîcheur en finale. Je consomme ce vin assez régulièrement à la maison depuis son arrivée sur le marché québécois.

Personnellement, je préfère le Malbec en provenance de Cahors, mieux connu sous le nom de Côt ou d’Auxerrois, car il est plus puissant et racé. Mais ce style de vin argentin me plaît avec des grillades. Il faut le consommer lors d’une soirée plus décontractée entre amis, quand on a envie de s’amuser et de se laisser aller! C’est vraiment un vin de soif qui nous rend joyeux!

À votre tour maintenant de mettre la main à la pâte et de vous faire une petite soirée argentine! Pour une expérience totale, je vous suggère de faire jouer l’album de tango électro de Parov Stelar ou d’Astor Piazzolla. Un hit garanti!

Référence disponible à la SAQ : Malbec Terrazas de Los Andes Reserva Mendoza 2008 , Code SAQ : 10399297, 20,20 $

Disponible dans 92 succursales à travers le Québec. JH 88

Un remerciement spécial aux incroyables organisatrices en Argentine; Carolina de chez Terrazas de los Andes et Maria de chez Finca Flinchman!

Jessica Harnois
Critique de vins & Chroniqueuse à TVA (CHEZ SOI, CASA, Moi & Cie)
Présidente de l’Association Canadienne des Sommeliers Professionnels
www.jessicaharnois.com

 

|


Les Blogueurs