Vous êtes ici

Produits de l'érable : sirop et nouveautés

|

L’industrie de l’érable est en pleine mutation et de nouveaux produits font leur apparition sur les tablettes. Aujourd’hui, le sirop se raffine, les emballages changent, l’approche marketing emprunte le pas de la mondialisation, même les modes de classification ne sont plus les mêmes.

La nouvelle classification des sirops

Il existait deux systèmes de classification pour le sirop, aussi bien au Canada qu’aux États-Unis.

À compter de 2015, seuls les sirops de Catégorie A seront vendus au détail. Ces derniers seront classés en fonction de « l’uniformité de la couleur, l’intensité de saveur associée à la classe de couleur, l’absence d’odeur ou d’arôme désagréable et l’absence de turbidité ou de sédiments », comme indiqué sur le site d’Agriculture, Pêcheries et Alimentation Québec.

Les sirops seront offerts comme suit :

  • sirop d'érable de couleur dorée au goût délicat
  • sirop d'érable de couleur ambrée au goût riche
  • sirop d'érable de couleur foncée au goût robuste
  • sirop d'érable de couleur très foncée au goût prononcé.

 

L’ancienne classification donnait lieu à une certaine confusion. Plusieurs consommateurs croyaient que le sirop plus foncé était de moins bonne qualité. En fait, le sirop extra-clair, au goût léger, est celui qui est cueilli dès le début de la saison. Une première cuvée, quoi!

Pour plus d’information, consultez le site d’Agriculture, Pêcheries et Alimentation du gouvernement du Québec.

 

Le sirop d’érable, en chiffres

  • 77 % de la production mondiale de sirop d’érable vient du Québec ;
  • 80 % de la production québécoise est exportée ;
  • Le sirop d’érable est vendu dans 52 pays ;
  • Le sirop contient une molécule unique, le québecol ;
  • Le Québec, l’Ontario, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse en produisent tout comme les états du nord des États-Unis (Vermont, New Hampshire, New York, Connecticut, Maine, Massachusetts, Wisconsin, Michigan, Ohio et Pennsylvanie).

 

 

De nouveaux produits font leur entrée

On connaît bien le sirop, le sucre et le beurre d’érable. Depuis un certain temps, on remarque sur les tablettes de nouveaux produits tirés de l’érable.

 

Perles à l’érable

La cuisine moléculaire, par son procédé de gélification par l’agar-agar, a permis aux Délices de l’érable de créer de petites billes de sirop d’érable qui explosent en bouche. Un ajout savoureux pour vos salades, cocktails, hors-d’œuvre...

 

L'eau d'érable 100 % pure

Jusqu'à tout récemment, l'eau d'érable 100 % pure ne pouvait être savourer qu'à l'érablière. On peut désormais s'offrir ce produit naturel de haute qualité à la maison.

En effet, depuis le printemps dernier, trois produits certifiés NAPSI se retrouvent le marché : OVIVA, SEVA et Maple3. Il n'y a rien de plus authentique : il s’agit de l’eau telle que la nature l’offre à la sortie de l’arbre! 

Elle peut être consommée pour le plaisir ou pour ses capacités désaltérantes. Avec seulement 25 calories par portion de 250 ml et son vaste éventail de vitamines et minéraux, l'eau d'érable offre une substitution intéressante et toute naturelle aux boissons sportives trop sucrées.

En cuisine, utilisez cette eau pour vos soupes et potages, pour vos cocktails, pour déglacer, pour pocher les poissons, etc.

Trois produits à découvrir:

 

L’eau de sève d'érable

Vendue comme un produit de luxe, l’eau de sève d'érable est une eau 100 % naturelle et peu minéralisée. Fait étonnant, cette eau est non sucrée. Elle possède plutôt un subtil goût végétal. Offrez-la à vos convives lors de soupers gastronomiques; vous épaterez à coup sûr la galerie!

Deux produits à découvrir: 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur les produits de l'érable et les sorties à faire pendant le temps des sucres :

http://jaimelerable.ca/

http://www.siropderable.ca/accueil.aspx

 

Le sirop d'érable sort de sa canette

 

 

Photos : Fédération des producteurs acéricoles du Québec

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.