Vous êtes ici

Les Étoiles Michelin

Le meilleur de la cuisine : les Étoiles Michelin
|

Pour les non-initiés, il peut paraître étonnant que le guide resto le plus célèbre du monde soit publié par un manufacturier de pneus. Pourtant, depuis 1900, le Guide Michelin (plus précisément, l’édition à couverture rouge) se veut la référence en matière d’hôtellerie.

Les origines du Guide Michelin

Le premier Guide Michelin a été publié en 1900. À l’époque, on ne comptait que 3 000 voitures en France, et le manufacturier Michelin a eu l’idée de distribuer gratuitement un guide présentant les routes, des conseils d’entretien, la liste des hôtels et des stations d’essence pour stimuler la vente automobile et par conséquent, la demande pour les pneus.

Le Guide a connu une popularité grandissante, des éditions supplémentaires étant publiées pour d’autres pays d’Europe et du Nord de l’Afrique. Plus particulièrement, la section « restaurants » de l’ouvrage attirait l’attention.

C’est en 1936 que le concept d’Étoile Michelin est apparu, les critiques assignant une cote aux restaurants selon les critères suivants :

  • Une Étoile Michelin : Une très bonne table dans sa catégorie
  • Deux Étoiles Michelin : Table excellente, mérite un détour
  • Trois Étoiles Michelin : Une des meilleures tables, vaut le voyage

 

Aujourd’hui, le Guide est publié en 14 éditions, couvrant 23 pays différents.

Chaque année, la publication du Guide en France génère autant de couverture médiatique, de spéculations et de potins que la remise des Academy Awards aux États-Unis.

L’impact des Étoiles Michelin

Le gain ou la perte d’une Étoile Michelin peut avoir un impact majeur sur les opérations d’un restaurant. Par exemple, lorsque le Japon s’est vu décerner plus d’Étoiles Michelin que tout autre pays en 2010, certains chefs japonais s’étaient montrés réticents à accepter l’honneur, craignant que la hausse d’achalandage ne les empêche de bien servir leurs clients actuels!

Des inspecteurs anonymes

Ce qui fait la particularité du Guide Michelin, c’est le souci d’anonymat de ses inspecteurs; les critiques ne s’identifient jamais aux restaurants. En 2009, le magazine New Yorker rapportait même que les inspecteurs reçoivent pour consigne de « ne pas informer leur entourage de leur profession, même leur famille, et ne jamais s’adresser aux journalistes ». Selon l’éditeur, les 4 000 restaurants de France sont visités en secret tous les 18 mois, et les restaurants lauréats reçoivent plusieurs visites par année.

Les guides économiques

Évidemment, les restaurants décorés d’Étoiles Michelin affichent souvent des prix très élevés. Pour les voyageurs au budget plus modeste, le Guide Michelin présente également une édition à couverture verte, présentant des établissements plus abordables, de même que le Bib Gourmand, qui souligne les restaurants offrant de la bonne nourriture en dessous d’un prix plafond fixé selon les villes.

Les pays les plus étoilés

Bien qu’on reproche parfois au Guide Michelin d’avoir un faible pour la cuisine française, le Japon demeure actuellement en tête de file pour le plus grand nombre de restaurants trois étoiles.

Si le Canada ne compte aucun restaurant décoré d’une Étoile Michelin pour le moment, c’est que les seules villes d’Amérique du Nord visitées par des inspecteurs sont Chicago, New York et San Francisco.

 

Pays

***

**

*

Japon

32

61

224

France

26

83

485

Allemagne

10

36

209

États-Unis

12

17

103

Italie

7

38

250

 

> À DÉCOUVRIR : Top 3 des chefs ayant remporté le plus d’Étoiles Michelin

 

PHOTO

Couverture du Guide Michelin de 1929

|