Vous êtes ici

La cuisine du Japon

La cuisine du Japon

Cet article est lié au Cuisines du monde.

|

Le pays du Soleil-Levant est réputé pour ses chefs attentionnés et perfectionnistes. Après plus de deux mille ans d’histoire, la cuisine y est devenue une véritable forme d’art, où la technologie est au service des traditions.

 

Les origines de la cuisine japonaise

Dès le 4e siècle av. J.-C., les Chinois exercent une forte influence sur la culture japonaise, enseignant à leurs voisins comment cultiver le riz, manger avec des baguettes et cuisiner le soya en sauce et en tofu.

Plus tard, au 8e siècle, la montée du bouddhisme mène à une interdiction de consommer de la viande — le bœuf demeure banni pendant plus de mille ans, jusqu’en 1868 ! C’est face à cette interdiction qu’on voit naître les célèbres sushi et sashimi (des bouchées de poisson cru, avec ou sans riz).

Même si de nombreuses innovations technologiques sont adoptées par les Japonais — comme les cuiseurs à riz et les nouilles instantanées —, ils demeurent voués à leurs traditions culinaires. À ce jour, les chefs nippons sont reconnus pour l’utilisation d’aliments « on ne peut plus frais » — préférant les acheter le jour même où ils seront cuisinés — ainsi que pour la beauté de leurs arrangements.

 

Des plats typiquement japonais

Au déjeuner, au dîner et au souper, le riz est la base de l’alimentation chez les Japonais. Pour débuter la journée, une combinaison typique consiste d’un bol de riz, d’une soupe miso (une pâte de soya fermentée) et d’un accompagnement, comme un œuf ou du poisson grillé.

Un déjeuner typique japonais : riz, soupe miso et poisson.

Au midi, on troque souvent le riz pour des nouilles, servies dans un bol de bouillon et de légumes, d’algues ou de poisson. Les nouilles les plus courantes sont les soba (de minces nouilles de farine de sarrasin), les udon (épaisses et de farine blanche) et ramen (minces, en forme de tire-bouchon). Autre choix populaire : les boîtes à lunch bento, combinant de petites portions de riz, de viande, de poisson et de légumes dans des compartiments pratiques.

Une boîte à lunch bento.

Même si de nombreux Japonais ont adopté les déjeuners et dîners tels qu’on les connaît en occident, beaucoup préservent leurs traditions locales lors du repas du soir. On retrouve généralement une combinaison de soupe, de riz, de viande ou de poisson et de légumes marinés.

Pour dessert, on opte pour des fruits : les sucreries sont plutôt servies en accompagnement d’un thé vert, en après-midi.  

Le souper traditionnel japonais présente une combinaison de riz, soupe, un poisson ou une viande et des légumes marinés.

L’étiquette des baguettes

L’utilisation de baguettes est une tradition chinoise que les Japonais ont adoptée. Selon l’étiquette, on ne doit pas « piquer » les aliments avec les baguettes, ni se servir de la nourriture à répétition. Si on prend quelque chose, on le mange tout de suite !

Il est considéré comme parfaitement poli de boire sa soupe directement du bol. Et lors d’un repas japonais, on peut remplir le verre des autres — mais jamais le sien.

Les baguettes ne doivent servir qu’à porter les aliments à la bouche.

Sources : Food in Every Country

 

ttp://www.casatv.ca/sites/all/files/images_inline/2016-10/portrait_mikeholmes.jpg

Pour en apprendre davantage sur la

cuisine japonaise et de partout ailleurs,

joignez-vous au chef Chuck Hughes

lors de l'émission Le monde selon Chuck

sur les ondes de CASA.

 

 

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.