Vous êtes ici

La cuisine de Turquie

La cuisine de Turquie

Cet article est lié au Cuisines du monde.

© Shutterstock.com
|

La cuisine turque est considérée comme l’une des plus prestigieuses du monde, le fruit de plus de 1 300 ans de traditions. Idéalement située entre l’Orient et la mer Méditerranée, la Turquie a su tirer profit des routes commerciales et de son riche environnement pour développer une gastronomie de grande influence.

 

Les origines de la cuisine turque

Les Turcs sont les descendants de tribus nomades en provenance de Mongolie et d’Asie de l’Ouest. Ils arrivent sur le territoire au 7e siècle et pratiquent l’élevage de brebis. Au fur et à mesure qu’ils se déplacent vers l’ouest, ils entrent en contact avec de nouveaux peuples et découvrent des aliments comme les pois chiches, les figues, l’huile d’olive et les fruits de mer.

Au 14e siècle débute le règne ottoman, qui durera 600 ans. L’empire, qui s’étire alors d’Autriche jusqu’en Afrique du Nord, contrôle les routes marchandes — tant par terre que par mer — et est en mesure d’importer des ingrédients exotiques de partout dans le monde. Cette abondance d’aliments propulse la gastronomie ; vers la fin du 16e siècle, la cour Ottoman comptait pas moins de 1 400 cuisiniers à temps plein !

Encore aujourd’hui, la Turquie est l’un des rares pays à produire suffisamment de nourriture pour subvenir entièrement à ses propres besoins.

 

Des plats typiquement turcs

En Turquie, le déjeuner traditionnel consiste en des tomates fraîches, du fromage beyaz, des olives noires, du pain avec du miel ou de la confiture et des œufs pochés, le tout accompagné de thé. En hiver, on ajoute du sucuk (une saucisse épicée) et du pastirma (une charcuterie de bœuf).

Déjeuner traditionnel turc.

Au dîner, on sert une soupe çorbalar aux lentilles, aux légumes ou à la viande, avec de l’agneau ou du poulet, des piments et de l’aubergine. La pizza turque lahmacun est également populaire, avec sa garniture d’agneau haché.

Pizza turque lahmacun.

Comme en Jordanie, le souper débute par les mezzé, plusieurs plats à partager servis en entrées… mais qui sont souvent assez généreux pour faire un repas complet ! On y trouve notamment des salades, des soupes, du poisson farci au riz pilaf et des köfte, des boulettes de viande frites. Vient ensuite le plat principal, une viande et des pommes de terre. La viande est généralement de l’agneau ou de la volaille, comme la majorité des Turcs sont musulmans et ne mangent pas de porc.

Kebap d’agneau, une grillade semblable au shish-kebab.

Le repas se termine avec le dessert — des fruits frais de saison ou un pouding au lait.

 

Les coutumes à table en Turquie

Les Turcs sont des hôtes exemplaires qui apprécient la bonne compagnie, et sont toujours prêts à accueillir un invité à l’improviste avec un café turc bien fort. Lors d’un repas traditionnel, les plats sont servis dans un grand plateau déposé à même le sol ou sur une table basse et les invités s’assoient sur des coussins. La politesse demande qu’on laisse ses chaussures à la porte, qu’on offre un cadeau à l’hôte et qu’on ne refuse jamais un deuxième ou troisième service !

Les repas traditionnels sont servis sur par terre ou sur une table basse.

Photo : Turkish Language Class

Source : Food in Every Country

 

ttp://www.casatv.ca/sites/all/files/images_inline/2016-10/portrait_mikeholmes.jpg

Pour en apprendre davantage sur la

cuisine turque et de partout ailleurs,

joignez-vous au chef Chuck Hughes

lors de l'émission Le monde selon Chuck

sur les ondes de CASA.

 

 

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.