Vous êtes ici

La cuisine de Colombie

La cuisine de Colombie

Cet article est lié au Cuisines du monde.

© Shutterstock.com
|

Longeant à la fois l’Océan Pacifique et la mer des Caraïbes et traversée par les montagnes vertigineuses des Andes, la Colombie présente un éventail complet de climats. Tour à tour, la toundra, le désert, la forêt tropicale, la savane et les côtes méditerranéennes ont façonné les saveurs locales.

 

Les origines de la cuisine colombienne

Les plus anciens sites archéologiques démontrent la présence de peuples autochtones en Colombie il y a plus de 12 000 ans avant notre ère. Les peuples nomades de chasseurs-cueilleurs deviennent progressivement sédentaires, cultivant le maïs, la pomme de terre, le quinoa et le coton.

Au début du 16e siècle, les conquérants espagnols débarquent en quête d’« El Dorado », une mythique ville d’or. L’arrivée d’esclaves d’Afrique continue de diversifier la population et d’influencer la culture locale.

À ce jour, la cuisine colombienne varie grandement d’une région à l’autre, selon le terroir et le climat local.

 

Des plats typiquement colombiens

En Colombie, selon les régions, un déjeuner typique peut consister en de la changua (une soupe de lait et d’œufs), en arepa con quesito (une tortilla de maïs recouverte de fromage frais) ou d’un service de calentado — des fèves et du riz réchauffés de la veille, accompagnés d’œufs, de chorizo et de chocolat chaud.

 

La changua, une soupe de lait et d’œufs servie au déjeuner.

Photo : Topik.in

 

Pour un dîner costaud, l’almuerzo corriente réunit une soupe, du riz, une viande ou un poisson, des légumes et une salade en accompagnement. Pour une collation rapide, les empanadas (une pâte feuilletée farcie de viande, de poulet ou de poulet et frite) sont un choix populaire. D’autres favoris sont le pan de bono (un petit pain au fromage) les fritanga (des abats de viandes frits).

L’almuerzo corriente, un dîner qui réunit un peu de tout !

Photo : Una colombiana en California

 

Le met national de Colombie est le bandeja paisa. À l’origine, ce repas hautement calorifique était servi aux paysans pour leur offrir l’énergie nécessaire pour travailler toute la journée. Il consiste en du riz, des plantains, de l’arepa (une tortilla de mäis), de l’avocat, de la viande émincée, du chorizo, du boudin noir et de la couenne de porc, le tout recouvert d’un œuf frit.

Le met national et ses innombrables calories : le bandeja paisa.

Photo : Culture Trip

 

Du fromage dans votre chocolat chaud ?

Dans la capitale de Bogotá, un met de choix pour le déjeuner ou comme collation en fin d’après-midi est le chocolate con queso. Il s’agit essentiellement d’une tasse de chocolat chaud dans laquelle on trempe des morceaux de fromage jusqu’à ce qu’il fonde.

Le chocolate con queso, du fromage trempé dans du chocolat chaud.

Photo : Playground

Sources : Culture Trip et Wikipédia

 

ttp://www.casatv.ca/sites/all/files/images_inline/2016-10/portrait_mikeholmes.jpg

Pour en apprendre davantage sur la

cuisine colombienne et de partout ailleurs,

joignez-vous au chef Chuck Hughes

lors de l'émission Le monde selon Chuck

sur les ondes de CASA.

 

 

|

Commentaires

Connexion

Pour contribuer à la communauté, vous devez
vous connecter ou vous créer un profil.