Vous êtes ici

Critique resto: L'impérial

Critique resto: Restaurant L'Impérial
© Photos: Pierre-Paul Poulin
|

L'Impérial: ★★★★

Coup de toque: Un chef qui va vite se faire un nom au Québec. Habitué depuis des années à être dans l'ombre, François Côté est aujourd'hui dans une lumière impériale, bravo !

Coup de torchon: Attention aux décibels !

J'avais une très bonne intuition par rapport à ma visite dans ce nouvel établissement de Granby. Un chef m'en avait parlé et quelque chose me disait que j'allais découvrir un petit bijou. Je n'ai pas été déçu et j'ai passé une superbe soirée. Et si la tendance se maintient, il n'y a pas que les clients de la région qui vont devenir adeptes de L'Impérial, ça va venir de partout et c'est formidable.

Style de restaurant

Bistro contemporain, avec une cuisine actuelle, savoureuse, audacieuse, sans esbroufe, techniquement parfaite. Elle est réalisée par un chef de grand talent, un passionné qui a bien roulé sa bosse dans de bons restaurants (Toqué, Joe Beef, Area...). Accueil et service fort sympathiques, les prix des plats sont attrayants, ceux des vins aussi, l'ambiance est formidable. À découvrir absolument.

Décor

Tous les bons ingrédients des restaurants actuels ont été réunis pour faire de ce nouveau lieu un endroit branché, sans pour autant être «branchouille». Mur de pierre, miroir foncé (bonne idée, pour plus d'intimité le soir), grand comptoir-bar prévu pour prendre autant l'apéro que le repas. Cuisine ouverte, espace retiré pour les groupes et les petites réunions. Bref, un lieu convivial et bien aménagé.

Ambiance

Tonitruante! J'y suis allé un samedi soir, il y avait donc beaucoup de monde, et le bruit ambiant monte évidemment au fur et mesure que la soirée avance. DJ, excellent d'ailleurs. Quelques décibels de moins et ce serait parfait, mais je ne boude pas mon plaisir.

Clientèle

Mes espions m'ont dit que c'était toujours complet, donc, vous êtes prévenus, le midi comme le soir, il vaut mieux réserver. Depuis l'arrivée du restaurant l'Atelier Archibald, ça bouge à Granby, les clients en redemandent. Tant mieux, je suis emballé à l'idée que les régions s'émancipent culinairement elles aussi. Et il n'y a pas que dans les Cantons de l'Est, c'est partout au Québec, et je m'en réjouis.

Le repas

Ça ne m'arrive pas souvent, mais ce soir-là, je ne savais pas quoi choisir tellement tous les plats me tentaient. J'ai donc opté pour un homard-anguille, le premier juste frit, en carapace, et accompagné d'un sublime morceau d'anguille qui fondait littéralement en bouche. Aussi, roulés unagi et foie gras, une préparation cinq étoiles, un pur bijou, j'y retournerais juste pour ça.

Moelleux, onctueux et croquant juste en surface, à faire rougir d'envie les meilleurs sushi-ya. J'exagère à peine. Puis, nous avons continué avec un mérou, épais, ferme et extrêmement frais, un poil trop cuit, mais merveilleusement bien saisi sur la peau. Le tout servi sur une fantastique compotée de légumes (mi-ratatouille, mi-basquaise), un délice.

Boeuf braisé déposé sur une purée de pommes de terre. La viande, fondante, est surmontée par deux belles tranches de fromage à peine fondu et d'une compotée d'oignons bien caramélisés, très bon. En accompagnement, artichauts en barigoule, complètement décadents et savoureux, servis en cocotte de fonte.

À ce moment du repas, nous étions repus, les portions étant bien généreuses. C'est un restaurant pour les bons appétits. Mais bon, il fallait conclure en bonne et due forme. Pêche melba ! Enfin un dessert classique dans un restaurant actuel. Ça faisait belle lurette que j'en avais envie et j'ai été récompensé pour cette attente.

Deux beaux oreillons de pêche, servis tièdes, avec une magnifique crème glacée faite par une jeune femme de Granby, m'a-t-on dit, en collaboration avec le chef, qui la parfume avec des épices douces (des notes de pain d'épices). Mais c'est dosé avec beaucoup de subtilité, c'est d'une grande délicatesse et la texture est géniale, bravo !

Aussi, le grand biscuit Raphaëlle, cuit directement dans un poêlon en fonte, l'idée est formidable. Mais nous avons trouvé que c'était beaucoup trop sucré. Je garderais l'idée et je ferais une interprétation moderne d'un pouding chômeur, ou une génoise chaude avec framboise ou canneberge... Enfin, c'est un bon concept à travailler.

Le service

Carrément adorable, jeune, attentif, souriant, heureux d'être là. C'était très agréable.

Carte des vins

Courte, mais très bien pourvue en bons vins; les prix sont très raisonnables. Grand choix en blanc et en rouge, autour de 40 $.

Renseignements

  • Combien ça coûte : 50 $ par personne; aussi, menu à 21 $ après 21 h, très abordable.
  • Le quartier : Dans un petit centre commercial, un peu à l'écart du centre-ville de Granby.
  • L'adresse : Restaurant L'Impérial, 320, boulevard Leclerc, local 28 Granby. 450-994-1922

 

|