Vous êtes ici

Critique resto: Le Valois

Critique resto: Restaurant Le Valois
|

Le Valois: ★★ 1/2

Coup de toque: Un beau restaurant

Coup de torchon: En simplifiant le menu, tout devrait suivre!

 

Depuis un bon moment, déjà, je voulais aller dans ce restaurant phare illuminant un quartier qui en avait bien besoin. L'emplacement géographique, sur la Place Simon Valois, dans Hochelaga-Maisonneuve, est stratégique; bravo, c'est superbe. J'étais donc bien enthousiaste de vivre cette soirée découverte. Malheureusement, elle n'a pas été à la hauteur de mes attentes.

 

Style de restaurant

Bistro, brasserie, le Valois est un restaurant situé dans un quartier en pleine revitalisation. Le chef accorde une grande place aux produits régionaux, ce qui est louable. Malheureusement, les attentes créées par les intitulés ronflants des plats laissent le client que je suis, et son invitée, sur leur faim.

 

Décor

Quel bel endroit! Installé en angle, sur une belle petite place proprette, ça laisse présager un lieu convivial, et c'est tout à fait le cas. Décor de style brasserie, avec de jolis carreaux de lumière multicolores qui donnent un cachet chaleureux et joyeux, ainsi qu'une superbe et vaste terrasse.

 

Ambiance

Bon, je me répète, mais je suis déçu de ma soirée; je m'attendais à mieux. La lecture du menu laissait présager de bien belles trouvailles, mais, après réflexion, comment le chef peut-il réaliser tout ce qui est annoncé pour chacun des plats, en servant autant de clients, et ce, en si peu de temps? Je suis arrivé à 19h; c'était pratiquement complet, terrasse comprise, et, deux heures plus tard, le resto était vide. Comme on dit en cuisine, une méchante claque, oh boy! Effectivement, comment trouver le temps de fignoler chaque assiette avec un tel rythme? Il faudrait peut-être s'avouer qu'une trentaine de plats, dans ces conditions, c'est déraisonnable.

 

Clientèle

Du monde en titi! La place est belle, le quartier reprend vie, les prix sont convenables, donc, y'a du monde à la messe!

 

Le repas

Tarte au lapin, un loupage total. Bien trop sèche, tellement, que les bords de la pâte se recourbaient, ce qui laisse présumer qu'elle avait attendu sur une table chauffante. Dommage.

Salade de fenouil au pamplemousse rose, tomme de chèvre, vinaigrette à l'érable et à la moutarde. C'est une salade maison, sans plus, et en toute sincérité, Denise, mon invitée, n'est pas impressionnée. Rien de bien formidable, dans cette préparation, mais rien de répréhensible, non plus ; c'est juste... correct.

Nous avons décidé de déguster une autre entrée avant les plats principaux, une bonne idée, car ce fut le meilleur moment du repas. Tartine de champignons des sous-bois, savoureuse à souhait. Je suis un amoureux des champignons, et cette réalisation était faite dans les règles de l'art.

Suprême de poulet rôti dans son jus, gratin de macaroni et cuisse de poulet. Là, aussi, comme la tarte, c'est sec. Le macaroni long est une bien belle idée, mais, malheureusement, ce n'est pas très savoureux, c'est pâteux. Les légumes d'accompagnement sont bien déconcertants : de grandes carottes coupées en deux, dans le sens de la longueur, point.

Nous ne sommes plus dans la cuisine qu'on pourrait qualifier de rustique, oh non! J'ai plutôt trouvé que c'était sans conviction. Ce ne sont pourtant pas les bonnes idées qui manquent, le chef en ayant manifestement plusieurs ; mais en a-t-il les moyens (humains) en cuisine? Je le dis et le répète, il y a 10 plats de trop, sur le menu, pour bien donner la pleine mesure de son talent. Vous me voyez venir : trop, c'est comme pas assez.

Duo de poitrine de porc naturel de Mont-Laurier confite et pétoncles caramélisés aux flocons d'érables. Résultat : la purée qui accompagne est sèche, tiède, fade, pas agréable du tout, et on retrouve les mêmes demi-carottes que dans l'autre assiette. Le pétoncle est gélatineux, et le porc, mal cuit. Il y a surtout des problèmes techniques dans cette assiette, ce qui amenuise le résultat gustatif. Là, aussi, c'est bien dommage.

Vacherin au citron et ses cristallines, gelée de framboises : la dégustation de ce dessert remonte la note, et c'est aussi le cas pour le chocofondant au coulis d'orange et épices douces, qui s'avère savoureux et onctueux.

 

Le service

Débordé. Il y a eu beau-coup de faux pas, à commencer par les plats principaux, qui sont arrivés avant le deuxième service... Résultat de cette erreur, les plats ont sûrement été laissés au passe, sous les lampes chauffantes, et servis après que nous ayons terminé notre deuxième entrée (sic !). Carte des vins : On ne montre pas les bouteilles de vin pour les vins au verre.

 

Carte des vins

La carte des vins est toutefois intéressante.

 

Renseignements

  • Combien ça coûte : 135$ tout compris
  • Le quartier : le nouveau quartier HOMA
  • L'adresse : Le Valois, 25 Place Simon Valois, Montréal Téléphone : 514-528-0202
|