Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Les 5 principales raisons d’abandon

Les 5 principales raisons d’abandon

Certaines circonstances peuvent empêcher des familles de garder ou de prendre soin de leur animal. Elles décident donc de le laisser aller. Malheureusement, certaines vont regretter leur décision par la suite. Donc, avant de vous départir de votre compagnon, prenez le temps d’examiner toutes les options possibles et assurez-vous de faire les efforts nécessaires pour le garder avec vous. Certains motifs pour lesquels les gens abandonnent leur animal ne sont pas définitifs et il suffit parfois d’apporter quelques correctifs.

Voici 5 raisons fréquemment invoquées pour lesquelles les gens abandonnent leur petit compagnon. On vous propose aussi des solutions à envisager pour chacune d’elle :

1. Votre animal a des problèmes de comportement

Un entraînement adéquat permet d’enrayer la plupart des problèmes de comportement. Une éducation positive basée sur la stimulation, les jeux et les récompenses est très efficace à long terme. 

Pour les chiens, un dresseur ou un spécialiste du comportement qui utilise des techniques de renforcement positif pourra vous aider. Demandez à vos amis et votre famille de vous recommander un bon dresseur ou un spécialiste dans votre région. Vous pouvez aussi faire quelques recherches en ligne et téléchargez le guide « Comment choisir un bon éducateur canin » sur le site de l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ). Pour vous assurer de faire le bon choix, voici quelques questions à poser au préalable au dresseur ou au spécialiste du comportement :

  • En matière de dressage de chien, quelle est votre philosophie?
  • Quelle est votre approche ou technique de dressage?
  • Est-il possible d’assister à l’un de vos cours à titre d’observateur?
  • Depuis combien de temps exercez-vous ce métier?
  • Pouvez-vous me fournir des références d’anciens clients? Est-ce que je peux communiquer avec eux?
  • À quel endroit avez-vous suivi votre formation?
  • Avez-vous déjà réglé le problème auquel je fais face avec mon chien?
  • Quelle expérience avez-vous avec la race de mon chien?
  • Quels sont vos tarifs?
  • Est-ce que j’aurai la capacité de continuer le dressage de mon chien lorsque la consultation sera terminée?
  • Quels services de suivi offrez-vous?

Pour les chats, il est aussi possible d’éduquer votre compagnon félin, surtout si vous commencez quand il est jeune. Utilisez les techniques de renforcement positif basées sur la stimulation, le jeu et les récompenses, comme pour le chien. Le site web d’Éduchateur, spécialiste en comportement félin, est une bonne référence. 

Peu importe l'animal, votre vétérinaire se fera un plaisir de vous conseiller. Il existe également plusieurs livres sur le dressage ou la modification du comportement animal. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre libraire.

Il est important que votre animal fasse suffisamment d’exercice tous les jours afin qu’il brûle son surplus d’énergie, et il a besoin de jouer pour être stimulé. S’il manque d’activité physique, votre animal risque de développer une dépression, du stress, de l’agressivité ou de l’obésité.

2. Vous souffrez d’allergies
Avant d’adopter, assurez-vous que les membres de votre famille ne souffrent pas d’une allergie. Si toutefois une allergie devait se développer après l’adoption, il existe des solutions.

  • D’abord, votre animal n’est peut-être pas la cause de l’allergie. Vérifiez si d’autres facteurs comme le pollen, la poussière, l’herbe ou d’autres allergènes peuvent être la cause de vos réactions.
  • Votre vétérinaire pourra vous conseiller des produits qui aident à garder votre animal propre et à réduire les squames, par conséquent, les réactions allergiques.
  • Afin de diminuer la quantité de poils dans la maison, retirez les tapis, passez l’aspiration sur une base régulière (planchers et meubles) et installez un système pour filtrer l’air.
  • Diminuez les contacts avec l’animal (par exemple, fermez la porte de la chambre à coucher).


3. Vous attendez un bébé

L’engagement que vous avez pris envers votre animal ne se termine pas parce que vous avez eu un bébé. Avoir un enfant n’exclut pas d’avoir un animal de compagnie. Il suffit de prévoir de façon responsable la cohabitation du bébé et du compagnon à quatre pattes. Voici quelques suggestions :

  • Discutez-en avec vos amis et membres de votre famille qui ont déjà vécu la même situation.
  • Demandez conseil à un spécialiste du comportement ou un dresseur. Il pourra vous aider dans cette transition.
  • Lisez sur le sujet afin de favoriser une rencontre réussie. Voici un lien pertinent : www.nestle-baby.ca.


4. Vous manquez de temps ou d’espace

Votre animal ne se préoccupe pas de la taille de votre demeure pourvu qu’il obtienne les soins et l’exercice dont il a besoin pour son âge, sa race et sa taille. Les animaux ne souhaitent que passer du temps avec leur famille et qu’on s’occupe bien d’eux. Vous avez un horaire chargé et vous n’êtes pas en mesure d’offrir à votre animal la présence et l’exercice dont il a besoin? Voici des pistes de solution :

  • Des amis ou des membres de votre famille pourraient passer du temps avec votre animal. Il est important de favoriser sa socialisation et de lui fournir suffisamment de contacts humains.
  • Vous pourriez engager une personne pour promener votre chien en votre absence.
  • Combiner une bonne marche à une séance de jeux quotidiennement permettra de compenser le manque d’espace. Les chats comme les chiens ont besoin de jouer et d’être stimulés. Renforcez votre lien en jouant avec eux!
  • Si votre animal est seul durant la journée, occupez-le! Vous pouvez lui laisser un os à mâcher (chien) ou des jouets contenant de la nourriture.
  • Pour occuper votre félin, vous pouvez lui installer un arbre à chat près d’une fenêtre ainsi qu’un grattoir pour ses griffes.

5. Vous déménagez

Si vous louez un appartement et que votre propriétaire accepte les animaux, réfléchissez bien avant de déménager. Il n’est pas si simple de trouver un endroit où on accueillera votre compagnon. Examinez les possibilités et assurez-vous que votre animal pourra demeurer avec vous. Voici quelques conseils si vous n’avez pas d’autres choix que de quitter votre logement actuel :

  • Commencez plusieurs mois à l’avance à chercher un logement où les animaux sont acceptés.
  • Demandez à votre propriétaire potentiel s’il accepterait de faire la connaissance de votre animal et s’il envisagerait de modifier son règlement. (Gardez les soins vétérinaires de votre animal à jour et assurez-vous qu’il se comporte bien. Vous pouvez aussi apporter des références du vétérinaire ou autre).
  • Prenez le temps de lire cet article sur les animaux de compagnie et les droits des locataires.


Souvenez-vous que lorsque l’on s’engage auprès d’un animal, c’est pour la vie! À moins qu’il soit vraiment impossible pour vous de prendre soin de votre compagnon, le meilleur endroit pour lui, c’est auprès de vous.

Dû au problème de surpopulation animale, il y a des milliers de chiens et de chats dans les refuges du Québec qui attendent de trouver un foyer. Des groupes de secours et des particuliers offrent aussi des animaux en adoption. Il est donc important d’explorer toutes les alternatives avant de prendre la décision d’abandonner son animal de compagnie.

Crédits photo : © Fanny Lafontaine-Jacob

Partager

Retour à la section Pourquoi adopter?