Animal cherche compagnie

Mardi et mercredi 6h30

Boycotter les usines à chiots ou à chatons

Boycotter les usines à chiots ou à chatons

Des milliers de chats et de chiens passent leur vie entière dans de petites cages partout au Canada. Ils vivent dans des conditions inhumaines dans le seul but de se reproduire sans arrêt afin d’engendrer des chatons et des chiots qui seront ensuite vendus dans les animaleries ou en ligne. Ces animaux sont utilisés comme des machines à reproduction. C’est ce qu’on appelle des usines à chiots et à chatons.

Ces usines sont très répandues et elles sont particulièrement nombreuses dans la province de Québec. Malgré quelques progrès récents de la législation provinciale, il y a encore beaucoup de chemin à faire concernant le bien-être des animaux dans cette province. Au Québec, il est malheureusement encore permis d’exploiter ces établissements d’élevage commercial.

Les usines à chiots ou à chatons disposent de nombreux moyens pour vendre leurs animaux à leurs clients naïfs. En plus des animaleries, ils utilisent les journaux, les sites web ainsi que les petites annonces en ligne. Il est impossible de savoir avec qui vous faites vraiment affaire en discutant avec quelqu’un au téléphone ou en consultant un site web. Certains construisent leur site web de façon à vous faire croire que leurs animaux sont élevés dans un «milieu familial». Ils y ajoutent des photos de chiots sur un canapé ou accompagnés d’un enfant. Même les boutiques peuvent affirmer que «leurs animaux ne proviennent pas d’usines à chiots ou chatons». Ce n’est malheureusement pas une garantie et il est probable que ce ne soit pas la vérité.

Évitez de tomber dans le piège de l’achat par pitié. Vous pensez sauver un animal en l’achetant en ligne ou dans une animalerie? En fait, vous libérez de l’espace pour un autre animal qui proviendra d’une usine à chiots ou à chatons. Vous soutenez et encouragez ainsi une industrie basée sur l’exploitation. Cesser d’appuyer ces opérations de reproduction de masse est la seule façon d’y mettre fin. En d’autres mots, évitez d’acheter un animal dans une boutique ou en ligne.

Adopter est la meilleure option

Afin de vous assurer de ne pas soutenir les usines à chiots ou chatons, tournez-vous vers un refuge ou un groupe de secours pour l’adoption de votre compagnon. Vous aiderez du même coup à réduire la surpopulation animale en plus d’offrir un foyer à un petit être vivant dans le besoin. Nous vous proposons quelques options pour acquérir votre nouvel animal de compagnie de façon responsable :

Petfinder :
Rendez-vous sur www.Petfinder.com pour consulter le plus grand et le plus ancien répertoire en ligne des animaux disponibles pour adoption dans les refuges et les groupes de secours. Vous pourrez y voir des photos, des vidéos, y lire la description des animaux adoptables et obtenir les coordonnées du refuge. Vous pourrez effectuer des recherches selon l’espèce, la race ou l’âge de l’animal que vous souhaitez adopter. Il est aussi possible de savoir si un animal peut vivre avec des enfants et s’il s’entend bien avec d’autres animaux.

Refuge pour animaux de votre région :
Une grande variété de magnifiques animaux attendent de trouver un foyer aimant dans les refuges ou les groupes de secours. Les refuges pratiquent un dépistage sur ces animaux pour déceler d’éventuels problèmes de santé, de comportement ou de tempérament. Vous faites donc un choix éclairé lorsque vous y sélectionnez un animal. De plus, 25% des chiens et des chats que vous retrouvez en refuges sont de pures races.

Un groupe de secours dédié à une race en particulier :
Si vous recherchez un animal d’une race spécifique et que vous n’arrivez pas à le trouver en refuge, vous pouvez vous tourner vers un groupe de secours d’une race en particulier en faisant une recherche sur Petfinder.com, Canadadogs.com ou sur Google (il faut inscrire la ville, la province, la race et le mot «rescue»).

Un bon éleveur responsable :
Si vous ne voulez pas opter pour l’adoption et que vous décidez de vous tourner vers un éleveur, prenez le temps de faire des recherches. Peu importe ce que vous disent le vendeur, l’éleveur, le site web ou l’annonce dans le journal, il n’y a aucune façon de savoir si votre animal provient d’une usine à chiot ou à chatons à moins de rencontrer les parents de votre animal et de visiter la maison où il est né et où il a grandi.

Un bon éleveur responsable n’élève qu’une ou deux races à la fois. Il n’aura pas beaucoup d’animaux et la stérilisation sera obligatoire pour chacun des animaux vendus. Une présélection élaborée des acheteurs potentiels sera faite par l’éleveur. De plus, il ne considère pas ses animaux d’élevage comme un produit, mais plutôt comme des animaux de compagnie. D’ailleurs, ils grandissent dans un environnement familial et non dans des cages, des enclos ou des hangars.

Vous pouvez contribuer à mettre fin aux usines à chiots et chatons en adoptant votre futur compagnon.

Quelques articles:
Usine à chiots: pas un cadeau!
Usines à chiots au Québec
Les usines à chiots au Canada

Crédit photos : © Fanny Lafontaine-Jacob

Partager

Retour à la section Pourquoi adopter?