Animal cherche compagnie

Mardi et mercredi 6h30

12 pistes de réflexion avant d’adopter un animal

12 pistes de réflexion avant d’adopter un animal

L’animal que vous souhaitez adopter vous aimera d’un amour inconditionnel et trépignera de joie quand vous rentrerez à la maison. C’est bien charmant, mais ce petit être vivant a des besoins physiologiques et psychologiques qu’il vous faudra accepter et combler. Êtes-vous prêts? S’informer et bien comprendre ce qu’implique l’adoption d’un animal de compagnie vous permettra de prendre une décision bien mûrie, de faire le bon choix et d’éviter les regrets.

Des centaines de milliers d’animaux sont abandonnés dans les refuges du Québec chaque année. Prenez le temps de bien vous renseigner afin de connaître les besoins et les traits de personnalité de l’animal que vous convoitez. Vous vous assurerez de faire le bon choix.

Voici les questions qui vous aideront dans votre réflexion et ainsi vous assureront que vous êtes prêts pour l’adoption.

1. Êtes-vous prêts pour un engagement à long terme?

De nos jours, les animaux reçoivent des soins de qualité et leur longévité s’est grandement accrue. Selon la race et l’espèce, nos animaux peuvent vivre de 10 à 20 ans et même davantage.

Il faut donc s’assurer d’être prêts à un engagement à long terme. Il faut aussi se questionner sur ce que sera notre situation dans cinq, dix ou quinze ans. Différentes raisons amènent les gens à abandonner leur animal : divorce, déménagement, difficultés financières, nouveau conjoint, grossesse, nouveau-né, nouveau travail, retraite, maladie, etc. Si vous faites face à l’une de ces situations dans le futur, serez-vous en mesure de garder votre compagnon? Choisir d’adopter un animal est une responsabilité à long terme.

2. Qui sont les autres personnes impliquées dans la décision?

Adopter un animal est une décision qui implique tous les membres de la famille. Prenez le temps d’en discuter ensemble et de vous assurer que vous êtes tous sur la même longueur d’onde. Si la demande d’adopter un animal vient d’un enfant ou d’un adolescent, soyez prêts à vous en occuper. Les enfants aiment les animaux, mais pas nécessairement les responsabilités qui viennent avec eux. Vous devrez sûrement prendre la relève.

3. Êtes-vous prêts à adapter vos habitudes de vie à la venue d’un nouveau compagnon?

Que vous optiez pour un chat, un chien ou un autre type d’animal, sa présence vous obligera à modifier vos habitudes de vie. Tous les animaux ont besoin de soins et d’attention. Ils viennent avec des responsabilités. Si vous n’avez pas envie d’adapter votre style de vie, peut-être n’êtes-vous pas prêts à accueillir un animal sous votre toit.

4. Dans quel type d’habitation vivez-vous?

Les animaux n’ont pas tous les mêmes besoins en matière d’espace. Par exemple, les chats ont une meilleure capacité d’adaptation aux espaces restreints et peuvent demeurer à l’intérieur. Le chien, pour sa part, a souvent besoin de plus d’exercice et davantage d’espace. Il est donc important de prendre ces éléments en considération lors du choix de votre animal.

5. Est-ce que vous êtes propriétaire ou locataire?

Si vous êtes locataire, avant d’adopter, n’oubliez pas de vous informer auprès de votre propriétaire afin de vous assurer que vous avez l’autorisation d’avoir un animal. À noter que la clause « Animaux interdits » inscrite à votre bail par le propriétaire est discriminatoire. Toutefois, vivre avec un animal n’est pas un droit absolu, mais plutôt un privilège consenti à deux conditions: « qu’il ne cause aucun préjudice sérieux au locateur » (des dommages à la propriété par exemple) et « qu’il ne trouble pas la jouissance normale des autres locataires ». Par exemple, un chien qui jappe excessivement et dérange les voisins enfreindrait la deuxième condition.

6. Êtes-vous prêts à ce que certains de vos biens soient abîmés?

Tous les animaux traversent une phase d’adaptation à leur nouvel environnement et il est possible qu’ils causent certains dégâts durant cette période. Êtes-vous prêts à accepter que vos meubles soient grugés, vos moustiquaires éventrées et que vos sofas soient couverts de poils? Aurez-vous suffisamment de patience si votre animal régurgite des boules de poils sur le tapis ou tire des fils sur votre nouveau chandail? Et inévitablement, des odeurs trahiront la présence de votre petit compagnon. Il faut donc faire preuve de patience et de tolérance.

7. Êtes-vous allergiques aux animaux?

Beaucoup de gens ignorent qu’un membre de leur famille souffre d’allergies aux animaux jusqu’au jour où ils en adoptent un. Afin d’éviter de devoir l’abandonner, il est important de vérifier la présence d’allergies avant l’adoption.

Voici deux options qui s’offrent à vous. Vous pourriez par exemple vous proposer comme famille d’accueil pour un refuge. Les refuges ont souvent besoin de familles pour accueillir sous leur toit des animaux qui ont besoin d’un peu de temps pour grandir ou pour guérir d’une maladie. C’est une bonne façon d’être en contact avec un animal au quotidien sans s’engager à long terme auprès de lui.

Vous pourriez aussi offrir à un parent ou un ami de garder son animal pendant son absence. Tout en leur rendant service, vous aurez la chance de vérifier votre seuil de tolérance aux animaux.

8. Êtes-vous prêts et avez-vous les moyens d’assumer tous les frais pour prendre soin de l’animal?

En plus des frais d’adoption initiaux, il faut prévoir un montant à notre budget pour notre petit compagnon. La nourriture, la litière, les produits de soin et d’hygiène comme la brosse, la laisse, le collier et les jouets sont à prévoir. Les frais de gardiennage occasionnels ainsi que les soins vétérinaires (vaccins et examens annuels, stérilisation, maladies) doivent être ajoutés à la liste des dépenses.

9. Avez-vous un gardien fiable pour prendre soin de votre animal pendant vos vacances ou quand vous devez vous absenter?

Avant d’adopter, assurez-vous d’avoir une personne sur qui vous pouvez compter pour prendre soin de votre animal en votre absence ou encore, prévoyez un budget pour des services de garde. Le choix du gardien est important puisque de nombreux animaux sont perdus par des personnes à qui les familles avaient confié leur animal. La plupart des cliniques vétérinaires offrent le service de pension et il existe également de très bonnes maisons de pension. Les frais sont variables et informez-vous sur la réputation de l’endroit. Il est important d’exiger une visite complète de l’établissement.

10. Avez-vous suffisamment de temps de qualité à accorder à votre compagnon?

Réfléchissez bien et déterminez si vous avez l’énergie et suffisamment de temps pour en prendre soin jour après jour. Tout comme les humains, les animaux peuvent souffrir d’ennui. Votre animal risque alors de démontrer des signes de dépression et développer des problèmes de comportement. Les animaux ont besoin de jouer, de courir, ils aiment qu’on leur parle et qu’on les caresse. Il est donc important de leur consacrer du temps, car plus ils sont stimulés, plus ils sont équilibrés et plus il est agréable de vivre en leur compagnie.

11. Vous hésitez entre un chat et un chien?

Si vous n’arrivez pas à décider entre un chat et un chien, pensez à sa qualité de vie jumelée à votre style de vie. Un chien est un animal social qui n’aime pas la solitude et qui a besoin de faire de l’exercice tous les jours. Le chat est plus solitaire, s’adapte plus facilement aux espaces restreints et peut très bien vivre à l’intérieur. Les exigences de chaque animal peuvent varier en fonction de l’âge, la taille et la race. Prenez le temps de vous renseigner sur ces exigences ainsi que sur les besoins d’exercice, de toilettage et les problèmes de santé potentiels.

12. Les autres animaux que vous pouvez adopter

Il existe une grande variété d’animaux qui peuvent être adoptés autres que les chats et les chiens. Vous pourriez choisir d’accueillir chez vous des oiseaux, des rongeurs, des reptiles ou des poissons. Informez-vous des soins que chacun de ces animaux nécessite, car la plupart d’entre eux ont besoin d'un environnement adapté, des soins particuliers et de la nourriture spéciale qui peut parfois être dispendieuse. De plus, les gens adoptent souvent ces animaux quand ils sont jeunes. Il faut s’informer et tenir compte de leur taille ou de leurs besoins à l’âge adulte. Consultez des personnes expérimentées ou des sites internet spécialisés avant de prendre la décision d’adopter l’un de ces animaux de compagnie.

Crédit photos : © Fanny Lafontaine-Jacob

Partager

Retour à la section Pourquoi adopter?