Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Prévention

Un journal médical pour votre animal : un bon outil pour lui offrir les meilleurs soins!

Un journal médical pour votre animal

Dr Jean Sébastien Labelle 13 Février 2015

Pour établir un diagnostic, votre vétérinaire s’appuie sur un examen physique, c’est-à-dire sur les manipulations et les observations faites sur son patient lors de l’examen, sur l’anamnèse ou l’histoire du cas et sur le résultat des tests effectués. Si les animaux pouvaient nous parler, ils pourraient nous raconter à quel moment ils ont commencé à ressentir les symptômes, quelle est l’intensité de ceux-ci, et si la condition est stable, se détériore ou s’améliore. Étant donné leur incapacité à nous communiquer ces précieuses informations, votre vétérinaire se tournera vers vos observations. Plus elles seront détaillées et plus elles seront utiles pour poser un diagnostic.

Chaque détail compte

Afin d’avoir le maximum d’informations pertinentes, je vous suggère de tenir un journal des évènements spéciaux pour chacun de vos animaux. Ainsi, vous pourrez noter les moments où votre animal vomira, aura de la diarrhée, toussera, boitera, refusera de manger, etc. En plus de noter tout évènement inhabituel, je vous encourage à y inscrire également d’autres détails tels que l’heure, la durée, les activités que vous étiez en train de faire ou que vous aviez faites récemment avec votre compagnon.

Détecter les symptômes répétitifs

Si certains symptômes semblent se répéter régulièrement, vous pourriez ajouter d’autres détails afin de possiblement identifier une cause au problème. Prenons par exemple le cas d’un chien qui vomit régulièrement. À chaque épisode de vomissement, notez si vous aviez reçu des invités ou si vous étiez allé faire une promenade au parc, en forêt, etc. Votre chien s’était-il baigné dans la piscine durant la journée? À quelle heure avait-il mangé? Aviez-vous passé la tondeuse cette journée-là? Ne négligez aucun détail, même s’il vous semble superflu. C’est la répétition d’un détail qui pourra éventuellement nous orienter vers une cause.

La prévention avant tout!

La tenue d’un tel journal avec autant de détails peut parfois paraître un peu excessive, mais je peux vous assurer qu’il sera toujours utile pour votre vétérinaire quand un problème médical surviendra chez votre fidèle compagnon. Avec un maximum de détails, il sera parfois possible de faire quelques changements à la maison avant d’entreprendre une série de tests médicaux qui pourraient s’avérer onéreux. Parfois, vous pourrez régler le problème sans même avoir à consulter votre vétérinaire. En connaissant sa fréquence, un problème vous paraissant banal pourrait être pris au sérieux par votre vétérinaire et une investigation rapide de certains problèmes pourrait même sauver la vie de votre animal.

Quelques exemples…

En terminant, je vous laisse avec quelques cas pour lesquels un journal médical a permis de régler une situation problématique.

* Un chien qui vomissait chaque fois qu’un visiteur particulier (femme de ménage, belle-mère, enfant d’ami) venait à la maison parce qu’il donnait de la nourriture de table au chien.

* Un chien qui vomissait chaque mercredi (jour des vidanges) parce qu’il allait fouiller dans les poubelles du voisin.

* Un chien qui boitait quand le fils de la maison allait le promener (il utilisait ses patins à roulettes et allait beaucoup plus vite que papa et maman).

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires