Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Comportement

Un chiot propre, propre, propre!

Un chiot propre, propre, propre

Isabelle Borremans 10 Janvier 2015

Lorsque votre nouveau chiot arrive à la maison, vous souhaitez l’entraîner rapidement et simplement à la propreté. Les semaines avancent et les petits accidents dans la maison sont toujours présents? Voici 7 astuces pour réussir haut la patte !

1. La présence

Prendre quelques semaines de vacances lorsque votre chiot arrive sera très bénéfique pour partir du bon pied. N’oubliez pas qu’un chiot a besoin de votre attention à 100%.

2. La routine

Pour aider votre chiot, vous devez le sortir très souvent. Un chiot peut uriner entre 7 et 12 fois par jour et faire de 2 à 5 selles par jour. Dès que vous vous levez le matin, sortez votre chiot. Après les repas, lorsqu’il se réveille d’une sieste, après une période de jeux, avant de quitter votre domicile, dès votre retour et évidemment, avant de vous coucher le soir. Tenir un calendrier en inscrivant les besoins de la journée est une excellente idée pour déterminer les moments où votre chiot a besoin de se soulager.

3. Le mot magique

Il ne suffit pas d’ouvrir la porte arrière et d’attendre qu’il revienne pour que votre chiot soit propre. Vous devrez sortir avec lui à chaque fois, mais ne restez pas plus de 2-3 minutes à l’extérieur. Si le chiot doit uriner ou aller à la selle, il le fera rapidement. Utilisez aussi la laisse pour éviter que votre compagnon décide d’explorer au lieu de faire ses besoins. Vous devez aussi choisir un espace qui sera associé à ces besoins. Soyez tout de même généreux! Un petit carré de gravier n’est pas très intéressant. Lorsque votre chiot s’exécute, choisissez un mot comme « toilette » qui sera associé à la demande de faire ses besoins. Répétez le mot avec joie et ainsi, votre chiot sera content et fera ce qu’il faut afin d’obtenir à nouveau cette belle réaction de votre part.

4. La propreté, à l’intérieur ou à l’extérieur ?

Avec la mode des petits chiens est venue la mode des tapis d’entraînement. Soyez avisé que votre chiot n’apprendra jamais à être propre de cette façon, car il n’aura pas besoin de se retenir. De plus, le tapis d’entraînement est souvent trop petit et l’animal se soulage un peu partout. Si vous êtes trop loin d’un espace extérieur, utiliser votre balcon serait une bonne option. Garder le tapis d’entraînement à l’extérieur évitera que la maison devienne un lieu où votre chiot fait ses besoins. L’amener à l’extérieur reste la meilleure méthode pour qu’il devienne propre rapidement et sans confusion.

5. Pas de punition dans ma cabane

Votre chiot est en apprentissage et la punition, sous n’importe quelle forme, ne fera que ralentir le processus. Crier après le chiot, lui mettre le museau dans son urine, lui donner un petit cou de journal sur la tête ou tirer la peau du cou sont des méthodes désuètes et inefficaces. Le chiot ne comprendra pas qu’il est puni parce qu’il a uriné au mauvais endroit, mais plutôt qu’il est puni lorsque vous êtes proche de ses besoins. Donc, votre chiot aura le réflexe de s’éloigner de vous pour se soulager et vous ne serez plus en mesure d’éviter les accidents. S’il urine ou fait ses selles dans la maison, c’est qu’il a échappé à votre surveillance. Il ne reste plus qu’à ramasser les dégâts et essayer d’être plus vigilant.

6. La cage pour éviter les erreurs

La cage est un outil essentiel pour éviter les erreurs quand vous ne pouvez pas surveiller votre chiot. Elle est conseillée la nuit, mais gardez la cage près de vous. Ainsi, votre chiot pourra vous réveiller s’il doit faire ses besoins. Lors de vos courtes absences, la cage vous permettra de prévenir les dégâts dans la maison. Il est cependant possible que votre chiot s’échappe dans la cage. Le chiot est généralement capable de se retenir plusieurs heures seulement vers l’âge de six mois.

7. Constance, clarté et calme

Toute la famille doit participer à l’entraînement du chiot. Tous doivent être clairs et utiliser les mêmes méthodes. Si vous êtes seul et que vous travaillez plusieurs heures par jour, un chiot n’est pas une bonne idée. Vous ne serez pas en mesure de lui offrir la constance dont il a besoin. Votre chiot ne devrait pas être seul plus de 4 à 5 heures par jour avant l’âge de 5 mois. 

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires