Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Prévention

Que l’hiver commence!

Sébastien Labelle

Dr Jean Sébastien Labelle 11 Décembre 2013

L'hiver est maintenant arrivé! Pour certains, la venue du temps froid et de la neige est synonyme de sports, tandis que pour d'autres, c’est l’occasion de se blottir bien au chaud dans le confort de leur foyer. Randonnées urbaines, expéditions en forêt, ski joëring1 , traîneau à chiens ou simplement un peu de temps passé à l'extérieur pour accompagner les enfants dans la confection d'un bonhomme de neige sont toutes des activités pouvant présenter des risques pour votre chien.

Afin de profiter au maximum de cette belle saison avec votre fidèle compagnon, certaines précautions méritent d’être considérées.

Offrez-lui un manteau!
Il est possible que votre chien soit un de ceux résistant aux températures sibériennes, mais d'autres races sont beaucoup moins résistantes. Par exemple, il n'est pas difficile de comprendre qu'un chien dépourvu de poils comme le chien nu à crête chinois ne soit pas adapté pour résister à nos hivers québécois! Pour ces chiens, l'usage d'un manteau approprié n'est pas superflu, mais essentiel.

En général, les chiens à poils courts comme les teckels, boxers et danois seront plutôt frileux lorsque le mercure descend sous zéro. Il sera alors sage de leur fournir un manteau, d'être attentif aux signes d'hypothermie (votre chien grelote, lève une patte, refuse de poursuivre la promenade) et d'éviter de trop s'éloigner de la maison ou d'un refuge où vous pourrez vous réchauffer en cas de besoin.

Et pourquoi pas des bottes!
En plus d'être à la mode, l'usage de bottes pourrait vous éviter bien des soucis. Les extrémités des pattes sont des parties très exposées et vulnérables. Une simple promenade peut rapidement causer à votre chien des engelures aux doigts et orteils, particulièrement si vous devez marcher dans la neige mouillée mêlée au calcium. Dès votre retour à la maison, je vous recommande de bien rincer les pattes de votre chien à l'eau tiède afin de les réchauffer progressivement et d'éliminer tous les résidus de calcium qui pourraient causer une irritation cutanée. Dans un tel cas ou pour toute autre engelure, évitez de frotter la région gelée trop vigoureusement et n'utilisez pas d'eau chaude pour la réchauffer, car ceci pourrait aggraver la lésion. Après avoir procédé à un bon séchage (attention au séchoir à cheveux qui pourrait causer des brûlures), assurez-vous que votre toutou ne se lèche pas excessivement, car un tel comportement pourrait éventuellement causer une dermatite de léchage et nécessiter une visite chez votre vétérinaire.

Des griffes et des ergots arrachés, ainsi que des lacérations cutanées et des blessures aux coussinets sont d'autres problèmes que vous pourrez éviter en faisant l'usage de bottes. Il est fréquent de traiter des chiens pour ces conditions qui se produisent généralement lorsqu’une couche de glace cède sous le poids de votre animal. Soyez donc particulièrement vigilant s'il y a eu du grésil ou du verglas peu de temps après avoir neigé. Si vous n'avez pas été en mesure d'éviter une telle blessure, vous pouvez appliquer un bandage compressif pour réduire les saignements et rendez-vous chez votre vétérinaire afin de faire évaluer la plaie et de voir si des points de suture ou d’autres soins sont requis.

Si vous décidez de ne pas utiliser de bottes pour votre chien, réduisez les risques d'engelure en appliquant une mince couche de gelée de pétrole (vaseline) sur ses coussinets avant votre promenade. Assurez-vous également que ses griffes soient gardées courtes et portez une attention particulière aux ergots qui sont souvent plus vulnérables s’ils sont trop longs.

Pour les sportifs  
Malgré des aptitudes naturelles, n'oubliez pas que votre chien a besoin d'un entraînement progressif afin de vous accompagner lors de vos sorties sportives. Bien qu'il soit probablement capable de vous suivre dès vos premières sorties de ski de fond ou de raquettes, je vous recommande d'habituer votre complice à vos activités en faisant  d'abord avec lui des sorties plus courtes et en augmentant progressivement les distances. Il est aussi déconseillé de faire des activités longues ou intenses avec des chiens juvéniles qui n'ont pas complété leur croissance. Encore une fois, il ne faut pas se fier à l’énergie débordante de votre jeune chien, car il est probable qu'il en redemande après une longue randonnée. Cependant, ce genre d'exercice chez un animal en croissance pourrait mener à des problèmes articulaires comme la dysplasie de la hanche.

Lors de vos randonnées en forêt, n'oubliez pas que votre chien doit souvent composer avec d’importantes accumulations de neige et doit fournir beaucoup plus d’efforts qu'à l'habitude pour parcourir votre trajet. Prévoyez aussi une source d'eau pour abreuver votre chien. Il ne faut pas se fier à la neige, car il est déconseillé de lui en faire ingérer une trop grande quantité pour éviter de lui causer un problème digestif. Soyez également vigilant à l'approche des plans d'eau, car votre chien risque de s'aventurer sur une glace trop mince qui pourrait céder sous son poids.

En résumé, je vous invite à sortir dehors avec votre chien et à profiter de l'hiver au maximum. Pour vos premières sorties, choisissez d'abord des journées moins froides et des activités plus courtes et augmentez progressivement le temps passé à l'extérieur. Soyez attentif aux signes que votre chien vous montrera. Soyez prévoyant et évitez de vous retrouver dans une situation où votre chien pourrait tomber en hypothermie sans être capable de lui offrir rapidement une source de chaleur pour le réchauffer.

Souvenez-vous qu'un chien actif est un chien heureux et qu'il n'y a rien de mieux qu'un repos bien mérité près d'un feu de foyer après une belle journée d'activité hivernale!

[1] Le ski joëring est une discipline sportive alliant le ski et un attelage animal, équestre ou canin. Source : Wikipédia

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires