Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Comportement

Nos attentes face à nos animaux

Nos attentes face à nos animaux

Karine Larouche 13 Mars 2015

J’ai récemment appris à mon chien à toucher une cible avec son museau. J’ai donc commencé à lui montrer à toucher ma main. C’est un exercice simple qu’il a intégré rapidement. J’étais très fière de lui! Il comprenait l’idée, peu importe que ma main soit à sa gauche, droite, sous lui ou même en mouvement. Génial! On s’amusait comme des petits fous! J’étais aux anges!

Ah, c’est vrai! Je ne vous ai pas encore présenté mon chien! Il s’appelle Mo, c’est un merveilleux husky que j’ai adopté à l’âge de 5 ans. Très vocal et énergique, il est mon compagnon depuis quelques années déjà.

Bon, revenons à notre histoire. Comme tout allait pour le mieux, il me vint l’idée de placer ma main au-dessus de lui, pour qu’il y touche en étirant sa tête vers le haut. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque, alors que je plaçai ma main au-dessus de sa tête, Mo se mit à faire tout ce qu’il avait déjà appris sauf ce que je voulais qu’il fasse! Imaginez la scène : Mon beau Mo qui s’assoit, se couche, se lève, donne la patte, tourne sur lui-même, etc. Le tout, bien entendu, accompagné de grandes vocalises dignes d’un loup d’Hollywood! Je suis restée bouche bée! Je ne comprenais pas ce qui s’était passé : tout allait si bien… J’ai fait de nouveau quelques exercices en plaçant ma main dans des positions qu’il avait maîtrisées auparavant et tout fonctionnait. J’ai donc replacé ma main au-dessus de sa tête : même scénario! J’ai eu droit à un spectacle épique de prouesses physiques et verbales!

Le soir venu, j’en ai discuté avec mon conjoint, lui-même éducateur canin spécialisé en comportement. Il m’expliqua que pour certains chiens, le geste de toucher une cible au-dessus de leur tête ne vient pas naturellement, que cela demandait donc un apprentissage de leur part. Bien, voyons donc! J’avais simplement demandé à mon chien de faire quelque chose qui lui est étranger et inconfortable! Mieux encore, je compris que je lui en avais trop demandé! Comme tout allait bien, j’étais persuadée qu’il allait pouvoir toucher ma main au-dessus de sa tête, mais en fait, la marche que je lui demandais de franchir était trop grande! Suivant les conseils de mon conjoint, j’ai décortiqué ce que je voulais lui apprendre en plusieurs petites étapes, qui allait nous mener graduellement vers le dessus de sa tête. En faisant cela, Mo a appris graduellement à le faire, même si ce n’était pas sa tasse de thé!

Pourquoi je vous raconte tout ça?

Parce que cette histoire m’a rappelé que nous avons souvent des attentes très élevées envers nos animaux de compagnie. Nous leur demandons souvent de franchir des marches beaucoup trop grandes pour eux sans que nous nous en rendions compte. On observe alors chez l’animal un comportement que l’on juge inadéquat, mais en fait ce n’est qu’une réponse à nos attentes irréalistes pour lui… Il essaie simplement de nous communiquer son incompréhension, son malaise.

C’est comme demander à quelqu’un qui commence à cuisiner de préparer un souper 5 étoiles tout d’un coup! Il est fort à parier que cette personne aura un comportement étrange face à cette demande et qui sera fort différent de ce qui était attendu d’elle. Comment lui en vouloir? Peut-on être en colère parce qu’elle n’a pas pu réaliser notre demande? Pas du tout, en fait c’est nous qui avons demandé quelque chose d’irréalisable, pour le moment, pour cette personne. Elle a en fait plusieurs petites marches à franchir et maîtriser avant de pouvoir faire ce souper 5 étoiles. Il en va de même avec nos animaux de compagnie.

Lorsque je toilette un animal, je suis à l’affût des signes de malaise chez l’animal et je décortique les étapes pour qu’elles deviennent des petites marches plus faciles à franchir pour celui-ci. Mes clients aussi sont bien au courant que je vais respecter l’animal dans ses besoins avant de lui faire une coupe de style digne des plus grands maîtres… Je réalise avec cette histoire que je n’avais pas tout à fait généralisée le concept, puisque je n’ai pas compris que mon chien m’exprimait son malaise face à ce que je lui demandais. Que c’était pour lui une marche trop haute…

Et vous, avez-vous déjà demandé à votre animal quelque chose de trop grand à franchir en une seule étape? Comment celui-ci a-t-il réagi? Et vous, qu’elle a été votre réaction?

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires