Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Toilettage

Mon chien s'est fait arroser par une mouffette!

Mon chien s'est fait arroser par une mouffette!

Karine Larouche 3 Juin 2015

Ça y est, c’est arrivé : que faire?

Nous avons couvert dans notre dernier billet les risques encourus suite à une rencontre avec une mouffette, ainsi que plusieurs astuces afin d’éviter ces mésaventures. Aujourd’hui, voyons quoi faire si, en dépit de vos efforts, votre animal se fait arroser.

Première chose à faire : valider que votre chien semble bien. Si vous avez le moindre doute concernant son état de santé, référez-vous à votre vétérinaire. Si, à l’exception du parfum horrible qu’il dégage, votre animal est dans un état normal, vous pouvez prendre la situation en main.

Voyons ce qui peut-être fait.

Premièrement, dès que vous constatez que votre animal est arrosé, ne le faite pas entrer dans votre maison, voiture ou tout autre endroit où il pourrait, par contact, déposer la substance nauséabonde.

Se débarrasser de cette odeur sur un animal est déjà complexe, alors imaginez sur votre banc d’automobile, votre divan ou le tapis de votre chambre à coucher… Et puis l’odeur reste dans l’air un bon moment, même si l’animal n’a touché à aucune surface.

Comme nous l’avons vu dans le billet précédent, ce sont les thiols qui causent la mauvaise odeur. La meilleure manière de les éliminer est de les transformer, par oxydation, en une autre substance qui, elle, est inodore. Le peroxyde d’hydrogène ainsi que le bicarbonate de sodium permettent de créer cette réaction.

Plusieurs recettes sont disponibles sur Internet. Cependant, si vous choisissez de les utiliser, soyez prudent, car ces mélanges sont très irritants pour la peau et les yeux. Il y a même des cas de décoloration du pelage qui ont été rapportés.

Savez-vous pour quelle raison l’on croit que le jus de tomates est efficace pour enlever l’odeur de mouffette? C’est simplement parce que l’odorat humain, après une certaine exposition à une odeur prononcée, cesse de la sentir.

On appelle ce phénomène la fatigue olfactive. À partir de ce moment, la personne qui est en fatigue olfactive ne perçoit plus l’odeur prononcée de la mouffette, mais sent très bien celle du jus de tomates, ce qui donne l’impression que le traitement fonctionne. En fait, si une nouvelle personne entrait dans cette pièce, elle pourrait très bien sentir l’odeur de mouffette.

On trouve sur le marché plusieurs pulvérisateurs et shampoings pour ces cas. Je vous recommande fortement de vous procurer ces produits de manière préventive. Ils sont faciles d’utilisation et peuvent être transportés partout.

De plus, nombre de cas se produisent alors que les commerces sont fermés puisque la mouffette amorce sa période d’activité en fin de journée. Alors, mieux vaut être prévoyant.

Par exemple, un neutralisant d’odeur à pulvériser peut s’avérer très pratique si vous n’avez pas accès à une source d’eau pour laver immédiatement votre chien avec un produit adapté.

Gardez en donc toujours une bouteille, ainsi que quelques serviettes, dans votre voiture au cas où! Mais attention, assurez-vous de vous procurer ceux qui peuvent être appliqués sur votre animal. En effet, nombre d’entre eux ont été développés pour nettoyer les surfaces, et non les animaux de compagnie.

Que vous utilisiez un mélange maison ou un produit commercial, en plus de rincer abondamment le pelage et la peau de votre animal après leur utilisation, il est impératif de rétablir l’hydratation naturelle de la peau grandement affectée par des composés irritants en appliquant, au minimum, un revitalisant adapté aux chiens.

Rappelez-vous que, si la peau et le pelage de votre animal constituent une de ses premières lignes de défense, ils peuvent aussi devenir une excellente porte d’entrée pour les agents pathogènes s’ils sont en mauvais état.

Le toiletteur peut-il vous aider? Oui, certainement! Après votre premier nettoyage, le toiletteur peut poursuivre le travail de réduction des odeurs.

Il pourra surtout appliquer des produits spécialisés qui permettront de rétablir l’état normal de la peau et du pelage de votre chien suite à l’utilisation de produits aussi forts et asséchant.

 

Références:

Chemistry if skunk spray, William F.Wood, http://users.humboldt.edu/wfwood/chemofskunkspray.html

Skunk spray toxicosis : an odiferous tales, Charlotte Means, http://veterinarymedicine.dvm360.com/skunk-spray-toxicosis-odiferous-tale

PETMD, Skunk spray Health effects and getting rid of the smell, Jennifer Coates, http://www.petmd.com/blogs/fullyvetted/2014/jan/how-to-deal-with-skunk-spray-on-pet-31206

Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux, http://cfhs.ca/wild/skunks

http://home.earthlink.net/~skunkremedy/home/

Skunk, http://www.eduscapes.com/nature/skunk/index1.htm

http://www.rageduratonlaveur.gouv.qc.ca/sante/animal.asp

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires