Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Soins

Les allergies saisonnières affectent aussi nos animaux!

Dr Jean Sébastien Labelle 22 mai 2015

Droits photos: Royal canin

L’arrivée du beau temps amène bien des sourires, mais aussi quelques soucis, dont les allergies saisonnières! Si les symptômes chez les humains se résument généralement aux éternuements, aux larmoiements et à la congestion nasale, les symptômes des animaux sont surtout associés à des démangeaisons cutanées.

Réactions chez les animaux

De nombreux allergènes peuvent causer l’allergie en se déposant sur la peau et en y déclenchant une réaction inflammatoire. Les propriétaires d’animaux allergiques remarqueront que leurs compagnons se lèchent ou se grattent constamment.

Allergie saisonnière ou alimentaire?
La peau irritée sera éventuellement plus fragile et sujette à s’infecter par la présence de bactéries. Plus fréquentes chez les chiens que les chats, les allergies saisonnières peuvent être confondues avec des allergies alimentaires présentant les mêmes symptômes.

Vous trouverez plus d’informations sur les méthodes de diagnostic en consultant mon billet sur les allergies alimentaires ici.

Intensité des symptômes

Si dans certains cas les symptômes sont légers, certains chiens peuvent avoir des démangeaisons intenses menant à l’automutilation. Il est évidemment recommandé d’intervenir avant que la situation se dégrade afin de maintenir votre animal confortable.

Prescription de médicaments

La majorité des antihistaminiques ne sont pas très efficaces pour contrôler les allergies s'ils sont utilisés seuls. On les combine donc généralement à une petite dose de cortisone pour obtenir un meilleur résultat.

Avant d’entreprendre un tel traitement, une visite chez votre vétérinaire s’impose. Il est effectivement fréquent qu’un chien ayant un historique d’allergie saisonnière connu souffre également d’une infection de peau nécessitant l’usage d’antibiotiques.

Il est aussi important de s’assurer de la bonne santé générale de l’animal avant de prescrire des médicaments contenant de la cortisone. Selon la durée du traitement requis, le dosage de cortisone à utiliser ou la présence d’effets secondaires, il pourrait être recommandé d’utiliser un autre type de médicament contrôlant l’hyperactivité du système immunitaire. Cette médication de « deuxième ligne » est plus dispendieuse que la cortisone, mais présente moins d’effets secondaires.

Diète spéciale réduisant les démangeaisons

Il peut également être possible de réduire considérablement l’intensité des démangeaisons en utilisant une nourriture spécifiquement conçue pour les animaux ayant la peau fragile. Riche en antioxydants et en acides gras essentiels, et contenant de la circumine de l’aloès, cette diète de prescription réduira l’inflammation et la prolifération bactérienne sur la peau, et en optimisera la guérison.

Dans certains cas, il est même possible de contrôler les allergies sans médication et d’en réduire le dosage ou la durée du traitement. L’efficacité de cette diète sera augmentée si elle est administrée quelques semaines avant l’apparition des démangeaisons.

Par exemple, je recommande à mes clients possédant un animal souffrant d’une allergie saisonnière connue de commencer cette diète dès le mois de juin et de la poursuivre jusqu'aux premiers gels; période où la plupart des allergies se terminent.

Tests d’allergie

Si vous n’arrivez pas à contrôler les allergies à l’aide d’une nourriture spécialisée, il pourrait être intéressant d’envisager les tests d’allergie afin d’identifier un ou plusieurs allergènes déclenchant cette réaction et d’éventuellement procéder à une désensibilisation. L’objectif est, encore une fois, de réduire ou d’éviter l’usage de médicaments pour assurer le bien-être de votre animal tout au long de l’année. 

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires