Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Humeur

Le premier jour de Noël…

Le premier jour de Noël

Audrey Lemarbre 8 Janvier 2015

L’an passé, la vétérinaire Christina Nosotti, propriétaire de Vet Mobile, avait mis en garde les propriétaires d’animaux contre les dangers du temps des fêtes. En effet, guirlandes et décorations, plantes toxiques, plateaux de nourriture laissés sans surveillance occasionnent chaque année de trop nombreuses visites d’urgence chez le vétérinaire.

En maître ultra-méga-(trop?)-responsable, j’ai donc complètement éliminé ces dangers de ma propre maison et j’ai surveillé étroitement (fixement?) ma chienne, Whisky, dans tous les partys où elle nous a accompagnés, mon conjoint et moi. Pas question pour nous de visiter l’hôpital vétérinaire un 24 décembre, c’est moi qui vous le dis!

Et naturellement, parce que la loi de Murphy ne prend jamais de vacances, devinez qui s’est retrouvée de nuit dans la salle d’attente du centre vétérinaire DMV, au beau milieu des vacances? Bon, c’est vrai, ce n’était ni la faute des guirlandes, ni celle des plateaux de nourriture, mais le résultat était le même! C’est que ma petite Whisky avait décidé de m’offrir, pour Noël, un othématome (un épanchement sanguin sous-cutané dans l’oreille), deux otites et une belle crise d’allergie! Yé!

La morale de cette histoire: on ne peut jamais être ultra-méga-(trop?) préparée, et mieux vaut avoir le numéro d’urgence de l’hôpital vétérinaire le plus proche dans son cellulaire, car nos petites boules d’amour sont parfois de vraies boîtes à surprises!

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires