Animal cherche compagnie

Mardi et mercredi 6h30

Prévention

L’allergie saisonnière, une condition fréquente chez les chiens!

L’allergie saisonnière, une condition fréquente chez les chiens

Dr Jean Sébastien Labelle 28 Juillet 2015

Pour ce nouveau blogue, j’ai décidé de vous présenter un exemple de cas clinique que je traite fréquemment durant l’été, particulièrement lors des mois d’août et septembre.

Je vous présente Zazou, une jeune chienne labrador de 3 ans que son maître m’amène pour une consultation parce qu’elle se gratte sans arrêt. Les démangeaisons de son chien sont tellement intenses que Zazou empêche même son propriétaire de dormir la nuit! Les symptômes ont commencé progressivement il y a quelques semaines. Au départ, Zazou  se léchait seulement les extrémités des pattes et se secouait la tête fréquemment. Ensuite les démangeaisons se sont généralisées affectant le visage, les aisselles, l’abdomen et les pattes. Des rougeurs et des boutons sont éventuellement apparus sur l’abdomen et une mauvaise odeur émane maintenant d’une oreille.

Après avoir complété mon examen, une otite et une infection de peau ont donc été diagnostiquées. J’ai fortement suspecté la présence d’une allergie saisonnière comme cause prédisposante. Après avoir traité avec succès l’otite et l’infection de peau, nous avons confirmé qu’une allergie était sans doute l’élément déclencheur des infections. En effet, bien que la peau et l’oreille soient revenues à la normale, les démangeaisons ont persisté. Pour le moment, la nature exacte de l’allergie n’a cependant pas été identifiée. 

Il existe effectivement plusieurs types d’allergènes pouvant déclencher une réaction chez votre chien. Les plus fréquents sont des pollens de plantes ou d’arbres qui se trouvent dans l’environnement de votre animal. Ces allergènes seront inhalés ou absorbés par les pores de la peau et déclencheront une réaction immunitaire exagérée. Des allergènes alimentaires sont également très fréquents. Pour distinguer les deux principales sortes d’allergie, le premier élément à être considéré est le moment où elles se produisent. En effet, les allergies alimentaires persistent pendant toute l’année (tant que l’animal consomme l’aliment allergène) tandis que les  allergies saisonnières cessent généralement lorsque les premiers gels surviennent. D’autres éléments présents dans nos maisons comme des acariens et des produits ménagers peuvent aussi déclencher une réaction allergique qui se poursuivra tant qu’ils seront en contact avec l’animal.

Pour l’instant, après discussion avec le propriétaire, nous avons décidé de commencer le traitement de l’allergie avec une combinaison de cortisone et d’antihistaminique. Des suppléments d’acides gras essentiels ont aussi été recommandés car ils réduisent significativement les démangeaisons dans 20 à 50% des cas. Nous avons cependant convenu de revoir Zazou si les démangeaisons persistaient après les premiers gels afin d’ajuster les traitements et de préciser les diagnostics. J’aurai l’occasion de vous présenter à cet effet plus d’informations concernant les allergies alimentaires lors d’un prochain blogue. Il aurait également été idéal de procéder à des tests d’allergie effectués par un vétérinaire spécialiste en dermatologie, pour confirmer l’allergie saisonnière et également identifier le ou les allergènes en cause. L’objectif de ce test, en plus de préciser le diagnostic, est de procéder ensuite à une désensibilisation afin d’éliminer ou réduire l’intensité des symptômes. Dans le cas de Zazou, il a aussi été convenu de reconsidérer ce test l’an prochain si les symptômes d’allergies recommençaient après avoir été absents pendant l’hiver. Il est à noter que la cortisone est un bon choix de médicament mais étant donné les effets secondaires potentiels, d'autres options thérapeutiques sont parfois préférables. Votre vétérinaire pourra vous conseiller à cet effet. 

Nous attendrons donc de voir si les démangeaisons de Zazou persistent après les premiers gels. Si c’est le cas, il est probable que les démangeaisons récidiveront lors des années suivantes. Bien qu’il soit tentant de simplement recommencer la médication lorsque les symptômes réapparaissent, il est important que votre vétérinaire examine votre animal avant de renouveler la médication. Il est important de s’assurer qu’il n’y a pas une autre condition médicale qui devrait être considérée ou traitée avant, tant pour l’efficacité du traitement que pour la sécurité de votre fidèle compagnon.

Au niveau de la prévention, il est recommandé de donner à votre animal des suppléments d’acides gras essentiels ainsi qu’une nourriture dermatologique que votre vétérinaire pourra vous conseiller. Et ce, de 4 à 6 semaines avant la prochaine période d’allergie. Ainsi, cela pourra  réduire l’intensité des démangeaisons et avec un peu de chance, éviter l’usage de médication.

En bref :

· L’allergie saisonnière est une réaction immunitaire exagérée contre un allergène auquel votre chien est exposé (par exemple : pollen).

· Elle cause des démangeaisons cutanées à intensité variable.

· Les principales zones affectées sont les extrémités des pattes, le visage, l’aine, les  aisselles et l'abdomen.

. L’allergie est souvent une cause qui prédispose à des infections de peau ou d’oreilles.

Si vous croyez que votre chien souffre d’une allergie saisonnière, n’hésitez pas à communiquer avec votre vétérinaire.

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires