Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Adoption

Comment bien choisir un refuge

 Comment bien choisir un refuge

Isabelle Borremans 20 Novembre 2014

Il y a tellement d’animaux abandonnés chaque année et tellement d’endroits différents pour adopter, qu’il  est souvent difficile de savoir si nous avons vraiment aidé une organisation qui œuvre pour le bien-être des animaux.  Voici ma liste des 10 éléments cruciaux à prendre en considération pour choisir un bon refuge.

1. Le refuge doit être enregistré comme organisme à but non lucratif. Ainsi, vous aurez la certitude que votre argent sera bien investi.

2. Il doit être possible de visiter les locaux où sont gardés les animaux ou de pouvoir rencontrer l’animal dans sa famille d’accueil temporaire. Rejoindre une personne d’un soi-disant refuge dans un parc ou un stationnement n’est pas normal.

3. Les gens du refuge doivent vous poser des questions sur votre environnement, votre style de vie et votre expérience avec les animaux. Leur intérêt signifie qu’ils recherchent la meilleure famille pour leurs animaux et ainsi, ils pourront être en mesure de vous guider vers le compagnon qui vous convient le mieux.

4. Si vous avez d’autres animaux, le refuge doit s’en soucier. Vérifier que vos animaux sont en bonne santé est essentiel et il est même possible qu’ils souhaitent les rencontrer. Après tout, c’est toute la famille qui adopte un nouveau compagnon.

5. Le refuge doit vous fournir toute l’information possible sur la santé physique et le tempérament de l’animal.  Il est important que vous sentiez que le refuge connaît ses animaux et se soucie de leur bien-être.

6. Les frais d’adoption doivent être fixes. Si un refuge demande plus d’argent selon la race ou la couleur de l’animal, c’est suspect. Cependant, le prix selon l’espèce (chat, chien, rongeur, etc.) et l’âge de l’animal peut faire varier les frais d’adoption, car les dépenses et les soins ne sont pas les mêmes.

7. Un contrat avec une garantie de santé doit toujours être fourni. Généralement, la garantie couvre les 30 jours suivant l’adoption. Cette garantie pourrait vous éviter des dépenses non prévues si l’animal est malade après l’adoption.

8. Si l’animal n’est pas déjà stérilisé, le refuge s’assurera de vous faire signer un contrat d’obligation de stérilisation. Une fois l’intervention complétée, vous devrez fournir un document signé par votre vétérinaire confirmant la stérilisation. Il est aussi possible que le refuge vous donne un rendez-vous avec leur vétérinaire.

9. Après l’adoption, le refuge doit toujours montrer de l’intérêt, vous contacter pour avoir des nouvelles et vous soutenir si vous avez besoin d’assistance.

10. Un bon refuge demandera que l’animal lui soit retourné si, pour quelques raisons que ce soit, vous ne pouvez plus en prendre soin.

Peu importe si vous choisissez un refuge, une fourrière ou un centre d’adoption, l’important est de trouver un organisme qui préconise l’adoption responsable afin d’éviter l’abandon. Ainsi, vous pourrez vraiment dire que vous avez « sauvé une vie ».

 

Crédit photos : Fanny Lafontaine-Jacob

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires