Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Bien prendre soin de notre lapin

Bien prendre soin de notre lapin

Dr Jean Sébastien Labelle 10 Avril 2015

Si vous avez décidé d’offrir un lapin pour la fête de Pâques, voici quelques informations qui pourraient être utiles.

Un engagement pour 8 ans!

En effet, 8 ans est la moyenne de vie d’un lapin mais certains d’entre eux pourront vivre jusqu'à 12 ans. Pour bien en prendre soins, il sera essentiel de lui offrir une nourriture de qualité et bien équilibrée. De nombreux problèmes de santé du lapin sont en effet liés à un déséquilibre alimentaire.

Tout passe par la nutrition!

Votre lapin doit avoir un accès illimité  à du foin Timothy afin d’assurer un bon transit intestinal et assurer l’usure adéquate de ses dents. Les légumes seront aussi essentiels à un bon régime alimentaire.

À raison d’une à deux tasses par jour, les légumes fourniront un bon apport d’énergie et de vitamines. Le chou, la laitue et les feuilles de carotte peuvent être donnés quotidiennement. Il faut été prudent avec les aliments riches en calcium, car le lapin ne contrôle pas adéquatement son absorption.

Ainsi, le brocoli, les épinards et la rhubarbe ne devraient pas être donnés plus de 1-2 fois par semaine. Soyez également prudents avec les carottes, car elles sont riches en énergie et pourraient mener à l’obésité si elles sont consommées en trop grande quantité.

Considérez les carottes au même titre que les fruits qui seront donnés comme gâteries a raison de 1-2 fois par semaine. Avec un tel régime, la moulée commerciale n’est pas nécessaire. Si vous décidez de l’utiliser, ne donnez que des petites quantités ne dépassant pas 3 cuillères à table par jour.

Des dents qui poussent pendant toute sa vie!

Chez le lapin, les dents poussent tout au long de leur vie (environ 2mm par semaine) et si elles ne s’usent pas adéquatement, leur longueur excessive pourrait causer des blessures sérieuses à la muqueuse buccale.

Le foin Timothy se chargera de faire le travail, mais il doit être disponible à volonté. Si votre lapin consomme trop de moulée, de fruits ou de légumes, il n’aura pas tendance à manger suffisamment de foin pour assurer une usure adéquate.

Mon lapin mange ses crottes!

Une autre particularité du lapin est qu'il doit consommer certaines de ses selles appelées coecotrophes. Il s’agit de selles molles ayant une composition différente des selles normales qui sont plus dures. Les coecotrophes contiennent une grande quantité de protéines et sont enveloppées d’un mucus riche en enzymes, vitamines, acides gras et bactéries nécessaires à la flore intestinale. Elles sont souvent consommées directement à l’anus du lapin.

Lapin et cochon d’Inde ne font pas bon ménage!

Ne laissez pas cohabiter votre lapin avec un cochon d’Inde, car chacun est un porteur naturel d’une bactérie dangereuse pour l’autre espèce. Ainsi, le cochon d’Inde est porteur d’une bactérie nommée Pasteurella qui peut causer de graves infections respiratoires chez le lapin.

Les soins vétérinaires

La stérilisation de votre lapin est recommandée vers l’âge de 6 mois. Pour les femelles, la prévention de cancer des ovaires et de l’utérus, qui affecte 50 à 80% des femelles de 4 ans et plus, est la principale raison. Pour le mâle, la castration permettra de réduire l’agressivité et le marquage urinaire.

Il est recommandé de faire examiner votre lapin annuellement. Lors de son examen, votre vétérinaire fera une évaluation de la longueur des dents et si elles sont jugées trop longues, il sera possible de les tailler. 

Un examen minutieux pour identifier des signes de problèmes de peau, problèmes respiratoires et digestifs sera aussi pratiqué. Une évaluation des besoins de prévention en termes de parasites sera également faite avec vous. En effet, si votre lapin va dehors, il est susceptible d’attraper des puces ou des mites au même titre que votre chien ou votre chat.

Il existe des vaccins pour protéger votre lapin contre la myxomatose, une maladie virale mortelle. Cependant, à ma connaissance, cette vaccination n’est pas disponible et non recommandée présentement au Québec.

Les signes de maladie

Un lapin malade aura tendance à cacher les signes jusqu'à ce que sa condition médicale soit avancée et donc plus difficile à guérir. Surveillez les signes de diarrhée comme des poils souillés autour de l’anus.

Soyez aussi attentifs à l’écoulement nasal et oculaire présent lors d’atteinte du système respiratoire. Examinez sa peau et son pelage régulièrement à la recherche de rougeurs suggérant une dermatite.

Du sang dans l’urine pourrait aussi laisser croire à une infection urinaire ou un problème utérin si votre lapine n’a pas été stérilisée.

Si vous notez une baisse d’appétit, un manque d’énergie ou l’un des signes mentionnés précédemment, je vous suggère de consulter votre vétérinaire rapidement afin d'éviter que sa condition se détériore. 

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires