Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Adoption

Adopter un animal âgé

Adopter un animal âgé

Audrey Lemarbre 24 Janvier 2014

Il y a quelques semaines, à l’occasion des fêtes de Noël, j’ai eu une discussion animée avec l’une de mes amies à propos de son désir d’adopter un chien. Elle avait jusqu’à maintenant eu plusieurs chats, offerts par des amis dont les chattes avaient eu des petits. Aujourd’hui, sans animal et proche de la retraite, elle songe à adopter pour la première fois un chien, car elle va avoir plus de temps à lui consacrer et elle pense qu’un petit compagnon serait parfait pour la motiver à être physiquement plus active.

Elle m’a expliqué que la race lui importait peu, pour peu que le chien soit de petite taille, convienne à un maître inexpérimenté, soit heureux en appartement, se contente de petites promenades et ait un besoin d’exercice modéré. Bref, qu’il soit un «match» approprié à son mode de vie. Elle était de plus ouverte à l’idée d’adopter un animal soit chez un éleveur certifié ou soit dans un refuge, peu lui importait.

Je lui ai alors demandé si elle désirait à tout prix adopter un chiot ou un jeune chien, ou si elle était disposée à accueillir un chien âgé. Elle a alors semblé surprise, et m’a répondu que l’idée ne lui avait jamais traversé l’esprit. Elle n’y avait tout simplement pas pensé! Elle, qui s’était longuement questionnée sur cette adoption, qui avait fait des recherches et analysé honnêtement son mode de vie et ses besoins, ne savait absolument pas qu’il était possible d’adopter un animal «sénior».

Il est vrai qu’il est plutôt rare de pouvoir adopter un animal âgé chez un éleveur (même si c’est parfois possible, comme lorsque un animal reproducteur prend sa retraite), mais de nombreux membres de l’âge d’or canin ou félin peuplent les refuges du Québec, espérant eux aussi trouver un nouveau foyer «pour la vie».

Ces animaux sont toutefois généralement plus difficiles à placer que les chiots et les chatons, même s’il y a de nombreux avantages à adopter un animal âgé. En effet, un animal «sénior»:

- est déjà entraîné à la propreté;
- a déjà reçu les bases d’une éducation;
- est souvent plus calme et posé qu’un jeune animal;
- a fini sa croissance, donc pas de surprise quant à sa taille adulte;
- a son caractère définitif; il sera donc plus facile en rencontrant l’animal de savoir si le «match» est bon ou pas.

Oui, c’est vrai, vous n’aurez pas autant d’années à partager avec votre nouveau compagnon, mais celles que vous vivrez avec lui n’en seront que plus précieuses, et la satisfaction d’avoir ouvert votre cœur et votre foyer à un animal âgé n’en sera que plus douce.

À lire aussi sur magazineanimal.com

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires