Animal cherche compagnie

La diffusion de cette émission est terminée.

Humeur

À chacun son wouf!

À chacun son wouf

Audrey Lemarbre 10 Février 2015

Qu’ont en commun le facteur, la sonnette de la porte d’entrée, les écureuils et les voitures qui passent devant la maison? Ils sont tous annoncés par les aboiements frénétiques de Pitou, le chien de garde de l’année! Toutefois, saviez-vous qu’il est possible de faire cesser les aboiements intempestifs de votre compagnon canin adoré en lui apprenant à aboyer sur demande?

Par ailleurs, dans d’autres situations, les différents types d’aboiements de Pitou peuvent être très utiles pour comprendre ce qu’il veut nous dire. Pas vrai? Même si un wouf et un wouaf peuvent sembler identiques à l’oreille non entrainée des visiteurs, nous savons bien, nous, les maîtres, qu’il adapte ses vocalises à la situation!

Chez moi, par exemple, ma chienne Whisky a développé un code bien à elle pour se faire comprendre de ses humains durs d’oreille:

Elle a besoin de sortir?

Un aboiement bref suivi de quelques vocalises de protestation: «Wooowooooowooooo!»

 

Son dîner est en retard?

Un coup de museau sur ma cuisse, suivi de petits sons plaintifs («Regarde comme je fais pitié! Je vais MOURIR de faim dans les 30 prochaines secondes, c’est sûr!»)

Un intrus se présente à la porte?

Plusieurs gros aboiements menaçants et caverneux afin de se faire passer pour un molosse!

Le chat la nargue du haut d’un meuble?

De petits grognements excédés suivis d’un bel éternuement («Grrrgrrggrgrgr… pfffft!), comme pour dire au chat: «Pfffft! Rien à faire de toi!»

Et vous, vos animaux vous mènent-ils par le bout du nez de quelques miaulements ou aboiements bien sentis?

Partager

Retour à la section Conseils d’experts et blogueurs

Commentaires